Vidéo

euronews_icons_loading
Un corps dans une rue d'Irpin

La destruction et la mort règnent à Irpin, dans la banlieue de Kiev

Des explosions sont régulièrement entendues à Irpin, une banlieue du nord-ouest de Kiev, où des corps gisent dans les rues.

Le haut commandant militaire ukrainien, chargé de la défense de la capitale, a déclaré mardi que les forces ukrainiennes avaient repris aux troupes russes la majeure partie de la ville, après de violents combats.

Depuis le début de l'invasion russe, au moins 200 habitants d'Irpin ont été tués, a annoncé mercredi le maire Oleksandre Markouchine : "Au plus fort des hostilités, quand il y avait des bombardements toute la journée, les gens ont simplement été enterrés dans les jardins ou encore dans les parcs. Je pense qu'environ 200 ou 300 personnes sont mortes malheureusement."

"La moitié de la ville est détruite", a ajouté Oleksandre Markouchine, précisant que "de nombreuses personnes se trouvent encore sous les décombres, c'est sûr. (...) Nous cherchons encore dans les sous-sols".