Vidéo

euronews_icons_loading
AFP

France : mobilisation contre l'extrême droite à 8 jour du deuxième tour de la présidentielle

"Mieux vaut un vote qui pue qu'un vote qui tue". A Paris et en régions, près de 23.000 manifestants sont allés samedi dire "non à l'extrême droite", sans pour autant soutenir Emmanuel Macron à huit jours du second tour de la présidentielle qui oppose le président sortant à Marine Le Pen.

Selon le ministère de l'Intérieur, 13.600 personnes se sont mobilisées dans plus de 50 manifestations en régions et 9.200 à Paris. Les organisateurs quant à eux revendiquent près de 40.000 participants à Paris et 150.000 personnes dans toute la France.

"Pas une voix pour Marine Le Pen!", ont martelé les organisateurs devant plusieurs centaines de manifestants à Lille.

"On est ici pour dire non à l'extrême droite. (...) pour la société, les libertés mais aussi le climat. Ce serait une vraie régression si elle arrivait au pouvoir", selon Jean-François Julliard, directeur général de Greenpeace France interrogé par l'AFP à Paris; où plusieurs milliers de personnes ont défilé sous le soleil.

A Marseille aussi, ville où Emmanuel Macron tenait meeting ce samedi: Medina Bayoui, lycéenne, a manifesté "pour faire barrage à l'extrême droite".