L'attaque a touché des zones urbaines ainsi que des infrastructures ferroviaires dans la région de Dnipro

Vidéo. Conséquences d'une frappe russe sur Dnipro

Les habitants de la région de Dnipro, en Ukraine, se recueillaient vendredi après que des attaques de missiles russes ont endommagé des habitations et tué huit personnes, dont une fille de 14 ans et un garçon de 8 ans, tout en blessant 28 autres personnes, ont indiqué des responsables locaux.

Les habitants de la région de Dnipro, en Ukraine, se recueillaient vendredi après que des attaques de missiles russes ont endommagé des habitations et tué huit personnes, dont une fille de 14 ans et un garçon de 8 ans, tout en blessant 28 autres personnes, ont indiqué des responsables locaux.

Les forces russes ont mené une attaque aérienne combinée en utilisant 22 missiles de différents types et 14 drones Shahed au cours de la nuit, a déclaré l'armée de l'air ukrainienne.

Tous les drones et 15 des missiles ont été interceptés.

L'attaque a touché des zones urbaines ainsi que des infrastructures ferroviaires dans la région de Dnipro, a indiqué l'opérateur national des chemins de fer ukrainiens.

L'employée Oksana Storojenko, mère de deux adolescents, figure parmi les personnes tuées lors des frappes.

En réponse, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a réitéré les appels presque quotidiens des responsables de Kiev à l'augmentation du nombre de systèmes de défense aérienne occidentaux, établissant à nouveau un parallèle avec la manière dont Israël a contré une récente attaque iranienne.

Les attaques de missiles et de drones peuvent être déjouées, a-t-il écrit sur la plateforme sociale X : "Cela a été démontré dans le ciel du Moyen-Orient, et cela devrait également fonctionner en Europe."

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Dernières vidéos

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ