Indemnisations, correspondances... Voici vos nouveaux droits en voyageant en train

Des voyageurs se promènent à la Gare du Nord à Paris.
Des voyageurs se promènent à la Gare du Nord à Paris. Tous droits réservés Christophe ARCHAMBAULT / AFP
Tous droits réservés Christophe ARCHAMBAULT / AFP
Par Euronews Travel
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

De nouvelles règles européennes concernant les droits des voyageurs ferroviaires sont entrées en vigueur ce mercredi 7 juin. Vous disposez donc de nouveaux droits, notamment en ce qui concerne les indemnisations et les correspondances.

PUBLICITÉ

Certains passagers confrontés à des retards et à des annulations de trains pourraient ne plus être éligibles à une indemnisation cet été.

Les nouvelles règles de l'UE introduites le 7 juin signifient que les opérateurs ferroviaires sont exemptés de payer sous certaines conditions. Les passagers avaient auparavant le droit de réclamer 25 % du prix de leur billet pour les retards de plus d'une heure et 50 % pour les retards de plus de deux heures dans la plupart des cas.

Mais les nouvelles règles signifient que les entreprises n'auront pas à payer d'indemnisation en cas de "force majeure" ou de circonstances extraordinaires. Cela comprend des événements échappant au contrôle raisonnable des opérateurs ferroviaires, tels que des tempêtes, des inondations, des attentats terroristes ou des pandémies.

Les nouvelles règles ne s'appliquent que si l'entreprise ne peut pas prévenir ou éviter les retards ou les annulations causés par ces événements. Les grèves ne sont pas considérées comme des circonstances extraordinaires et les opérateurs ferroviaires devront toujours remplir d'autres obligations telles que le remboursement des billets ou le réacheminement des passagers.

La Commission européenne affirme que cette décision vise à "établir des conditions de concurrence équitables avec les autres modes de transport". L'institution indique qu'à l'avenir, un nouveau formulaire d'indemnisation et de remboursement normalisé à l'échelle de l'UE sera développé.

L'UE affirme que ces nouvelles règles offrent une meilleure protection aux passagers

Malgré les modifications apportées à l'indemnisation, les nouvelles règles introduites mercredi incluent des protections supplémentaires pour les passagers.

Si le voyage est perturbé et qu'aucune solution ne lui est proposée pour poursuivre le trajet dans les 100 minutes, il dispose d'un nouveau droit à "l'auto-reroutage". Cela signifie que les passagers pourront organiser eux-mêmes leur voyage en train ou en bus et se faire rembourser par la compagnie ferroviaire le coût "nécessaire, approprié et raisonnable" du nouveau billet.

Les nouvelles règles incluent également des réglementations sur les "billets directs" - lorsque les billets de train avec correspondance sont vendus ensemble. Les passagers ont plus de droits s'ils manquent une correspondance, y compris le remboursement ou l'indemnisation du billet et de l'hébergement lorsqu'un voyage ne peut pas continuer le même jour et les rafraîchissements.

JOSEP LAGO/AFP or licensors
Les passagers montent à bord d'un train à grande vitesse AVE à destination de Figueres à la gare de Barcelone-Sants.JOSEP LAGO/AFP or licensors

"Nous avons besoin de droits des passagers ferroviaires solides et modernes pour attirer davantage de personnes vers le rail et contribuer à nos objectifs climatiques", a déclaré la Commissaire à la mobilité et aux transports Adina Vălean.

"Les nouvelles règles amélioreront la protection des passagers ferroviaires confrontés à des retards, des annulations et des correspondances manquées."

Comment les nouvelles règles vont-elles à améliorer les déplacements des passagers handicapés ?

Il y a également de petites améliorations pour les passagers handicapés et ceux à mobilité réduite - bien que les militants disent qu'ils sont encore loin de garantir un voyage sans obstacle.

Désormais, les opérateurs ferroviaires ne peuvent plus exiger qu'ils soient accompagnés d'une autre personne, sauf si cela est strictement nécessaire. Si tel est le cas, la personne qui l'accompagne a le droit de voyager gratuitement et d'être assise près de la personne qu'elle assiste.

Le délai de pré-notification des demandes d'assistance a également été réduit à 24 heures et les gares doivent disposer d'un point de contact central pour ces demandes. C'est nettement plus court que les autres modes de transport avec des bus et des autocars nécessitant 36 heures et 48 heures pour les vols et les ferries.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Italie, Malaisie, États-Unis : quels pays et villes sévissent contre les locations de type Airbnb ?

Vol retardé ? Un exercice de l'OTAN en Allemagne pourrait en être la cause

DiscoverEU : Comment obtenir l'un des 35 500 pass ferroviaires gratuits de l'UE pour les jeunes cet été ?