Voyage de rêve : comment le réseau européen de trains de nuit va se développer

Les compagnies ferroviaires affirment que de nombreux obstacles doivent être surmontés pour que le train de nuit ne se développe réellement.
Les compagnies ferroviaires affirment que de nombreux obstacles doivent être surmontés pour que le train de nuit ne se développe réellement. Tous droits réservés Jacques Bopp
Par Rebecca Ann Hughes
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Alors que l'avion a un impact environnemental élevé, le train est de plus en plus perçu comme la solution pour voyager en Europe.

PUBLICITÉ

Alors que les voyages aspirent à devenir plus respectueux de l'environnement, les trains de nuit pourraient bien devenir l'un des moyens les plus populaires de se déplacer en Europe.

Ces deux dernières années ont vu le lancement d'une pléthore de nouvelles lignes à travers le continent. À l'avenir, il est même prévu d'étendre le réseau des services existants et de créer une nouvelle compagnie de trains de nuit qui proposera des liaisons à partir de 2025.

Les opérateurs de soulignent néanmoins que certains obstacles en terme d'infrastructures ou d'e contraintes administratives doivent être surmontés pour permettre le développement de ce service.

Pourquoi les voyageurs préfèrent-ils le train à l'avion ?

Des mouvements tel que "flight shaming" (la honte de prendre l'avion) encouragent les voyageurs à prendre le train plutôt que la piste d'atterrissage.

Selon une enquête réalisée l'année dernière par Global Railway Review, deux tiers des personnes interrogées préfèrent voyager en train plutôt qu'en avion. 66 % d'entre elles déclarent qu'elles opteraient pour le train en Europe dans le cadre de leurs activités professionnelles et 77 % dans le cadre de leurs loisirs.

La société nationale autrichienne des chemins de fer, ÖBB, est actuellement à la tête du renouveau des trains-couchettes en Europe avec son service Nightjet.

"Ces derniers mois, nous avons constaté une  augmentation significative de la demande : en fait, nous sommes souvent complets", déclare Bernhard Rieder, son porte-parole.

Le mouvement en faveur de voyages plus écologiques a également été repris par certains gouvernements. L'année dernière, la France a interdit les vols entre deux destinations si elles sont reliées par un trajet en train de moins de 2,5 heures.

Les nouveaux trains de nuit européens

Le rail cherchant à remplacer les liaisons aériennes, les compagnies ont élargi leur offre.

En 2021, la compagnie autrichienne ÖBB a lancé une nouvelle liaison Nightjet entre Vienne et Paris via Salzbourg et Munich. Elle a également prolongé sa ligne entre Vienne/Munich et Milan pour rejoindre Gênes et La Spezia, en Italie.

Back-on-Track, un réseau européen de promotion du transport ferroviaire transfrontalier de voyageurs, a utilement rassemblé tous les itinéraires sur une carte des trains-couchettes.

Back-on-track publie une carte des trains de nuit.

Lancement des trains-couchettes européens en 2023

Dans quelques mois, European Sleeper, une coopérative belgo-néerlandaise, lancera sa première ligne. Le service reliera Bruxelles à Berlin via Amsterdam à partir du 25 mai 2023. En 2024, il est également prévu d'étendre la ligne à Dresde et à Prague.

European Sleeper lance son train de nuit en 2023.

Cet été, les trains Nightjet se mettent également à niveau. La compagnie indique que les nouveaux wagons seront équipés de stations de recharge sans fil, de wifi gratuit, d'un espace de rangement pour les vélos et les équipements de sports d'hiver, ainsi que de compartiments privés avec douches et toilettes.

De nombreuses autres nouvelles couchettes sont prévues, et vous pouvez consulter la liste complète ici.

Hôtel sur rails : Une nouvelle compagnie de trains de nuit

En 2025, une nouvelle compagnie de trains-couchettes fera son apparition. Midnight Trains prévoit d'ouvrir une ligne par an au départ de Paris. Les services relieront la capitale française à Venise, Barcelone, Florence et Madrid.

Midnight Train fait partie des entreprises soutenues par l'Union Européenne.

Selon Midnight Trains, l'innovation réside dans la priorité donnée au confort. "Nous avons une vision différente du train de nuit : un hôtel sur rails", explique le cofondateur Romain Payet. "Nous mettons l'accent sur l'intimité (uniquement des cabines privées, de vrais lits, une bonne insonorisation), la convivialité (une offre adéquate de bars et de restaurants, ainsi que des événements et des happenings) et une expérience numérique de bout en bout."

Pourquoi n'y a-t-il pas plus de trains de nuit en Europe ?

Malgré ces nouveautés, les opérateurs ferroviaires affirment que leur offre de trains de nuit pourrait être plus étendue si certains obstacles étaient surmontés.

"Le plus compliqué est probablement le fait que les gestionnaires d'infrastructure ne coordonnent pas les travaux d'infrastructure", explique M. Payet. "Ils ont des processus et des calendriers différents et ne se parlent pas, ce qui rend l'accès aux voies très difficile."

PUBLICITÉ

M. Rieder, de l'ÖBB, affirme également que les services de wagons-lits ne sont pas économiquement viables à l'heure actuelle. "Les coûts de l'exploitation d'un hôtel et du voyage dans un seul produit sont nettement plus élevés que ceux des liaisons journalières par railLes inconvénients du rail par rapport à d'autres modes de transport, tels que l'avion ou le bus, doivent être compensés."

Toutefois, il estime qu'ils pourraient être rentables si certaines conditions changent.

C'est pour accélérer le mouvement que le groupe Trains for Europe demande à l'Union Européenne d'organiser l'acquisition d'une nouvelle flotte de trains de nuit afin de "permettre une augmentation rapide des services transfrontaliers".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Kuldīga, la ville lettone qui vaut le détour

Vivez une lune de miel mémorable dans ces destinations européennes méconnues

Baleines, ours, lynx : les projets européens de réensauvagement pour rencontrer des animaux sauvages de manière responsable