PUBLICITÉ

Géorgie : l'Adjarie, un trésor de nature, de tradition et de modernité

Géorgie : l'Adjarie, un trésor de nature, de tradition et de modernité
Tous droits réservés euronews
Tous droits réservés euronews
Par Naomi Lloyd
Partager cet article
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Nous partons à la découverte de l'Adjarie, une région de Géorgie qui réserve de magnifiques paysages de nature, un accueil chaleureux autour de traditions préservées et une architecture futuriste dans sa capitale, Batoumi.

PUBLICITÉ

L'Adjarie, région de la Géorgie située sur les rives de la mer Noire, est un carrefour historique de civilisations, entre Europe et Asie. Elle vaut le détour de par la richesse de sa culture, la légendaire hospitalité géorgienne et la vie nocturne de Batoumi, la deuxième ville du pays, mais aussi la beauté de sa nature à la périphérie de la ville.

Et celle-ci est d'une incroyable diversité : on trouve des bambous en raison du climat subtropical, puis en dix minutes à peine, on se retrouve dans les montagnes et les forêts pluviales, tout cela juste à côté des plages et de la magnifique mer Noire.

Des forêts de valeur universelle

Les forêts luxuriantes qui couvrent 60% de l'Adjarie sont uniques, certaines d'entre elles datant de 20 millions d'années. C'est le seul endroit au monde où coexistent une forêt colchique, une forêt humide à feuilles caduques et des zones humides. Le parc national de Mtirala, par exemple, est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO. 

Nous y rencontrons un expert forestier britannique qui vit en Géorgie depuis vingt ans. "Les forêts d'ici ont survécu aux périodes glaciaires," nous explique Mike Garforth. "Le reste de l'Europe a été recouvert par des centaines de mètres de glace et toutes les forêts ont été détruites, de même que la faune et la flore, mais ici, en Géorgie, tout a survécu, il y a des espèces, que nous appelons endémiques, que l'on ne trouve nulle part ailleurs," décrit-il.

Euronews
Le parc national de Mtirala en AdjarieEuronews

Nous lui demandons pourquoi lui-même a fait le choix de vivre en Géorgie alors qu'il y est installé depuis vingt ans. "La Géorgie a une histoire très riche, fièrement entretenue," répond Mike Garforth. "Les gens sont très chaleureux, tournés vers la famille et accueillants : en Géorgie, on dit qu'un invité est un don de Dieu," fait-il remarquer avant d'ajouter : "C'est comme cela que les gens voient la vie et qu'ils abordent les visiteurs."

Chant polyphonique et banquet géorgiens

Nous allons le découvrir par nous-mêmes car nous avons été invités à participer à un supra, un banquet traditionnel géorgien, qui, nous a-t-on dit, peut durer des heures. Mais d'abord, nous sommes accueillis par de bouleversants chants polyphoniques géorgiens.

Cette technique qui mêle de nombreuses voix, chacune avec sa propre mélodie, est reconnue par l'UNESCO comme un chef-d'œuvre du patrimoine immatériel de l’humanité.

Vient ensuite le rituel ancestral de l'ouverture du kvevri, une jarre en argile utilisée pour conserver et faire vieillir le vin. "La tradition viticole géorgienne remonte à 8 000 ans et elle est reconnue par l'UNESCO," nous précise notre hôte, Mikheil Koplatadze. 

La Géorgie abrite plus de 500 variétés de cépages indigènes, dont certains sont en voie de disparition et ne se trouvent nulle part ailleurs dans le monde. "Le cépage, ici, est le Rkatsiteli qui produit un vin blanc sec géorgien," indiqueMikheil Koplatadze.

La cuisine adjare est un mélange unique d'épices européennes et asiatiques qui s'est développé au fil des siècles. Elle est réputée pour ses saveurs alléchantes et la variété de ses plats, le plus célèbre étant le khachapuri adjar en forme de bateau, un délicieux pain garni de fromage.

Notre hôte est un tamada, un maître de cérémonie, dont le rôle important est de mener le supra en portant une série de toasts, souvent poétiques et philosophiques, mais toujours sincères. L'un nous est destiné : "J'espère vous revoir dans notre beau pays. Gaumarjos !" ("Santé !" en géorgien).

Euronews
Un supra, banquet traditionnel géorgien, dans les vignesEuronews

Batoumi entre passé et futur

Notre prochaine étape est Batoumi, la deuxième ville de Géorgie, dont l'histoire remonte à l'Antiquité. Elle est mentionnée dans les œuvres du philosophe grec Aristote.

La ville est devenue un port d'importance internationale sur la mer Noire au cours du XIXe siècle. C'est à la fin de ce siècle que son célèbre boulevard a été construit. Il s'étend sur sept kilomètres le long de la mer et constitue un espace vert pour les promeneurs, cyclistes et joggeurs. Ces dix à quinze dernières années, Batoumi s'est dotée de gratte-ciel modernes et d'une architecture futuriste.

"Sa ligne d'horizon évolue très rapidement et, en même temps, elle est associée à la nature et à l'authenticité et au charme de la ville, c'est quelque chose qui attire tous les types de visiteurs," affirme Tornike Rizhvadze, président du gouvernement de l'Adjarie. "Nous avons des projets ambitieux qui vont voir le jour prochainement," renchérit-il. Parmi ces projets figurent le premier World Trade Center de la région et une île artificielle en forme de palmier.

Euronews
La ligne d'horizon de Batoumi, avec au premier plan, le futur World Trade CenterEuronews

Alors que le soleil se couche, Batoumi s'illumine. Pour profiter de la vie nocturne, on peut se rendre dans des salles de concert comme Stage 17, où se produisent des artistes locaux et internationaux, ou bien rejoindre l'un des nombreux rooftops tendance de la ville pour profiter de la vue.

Bien qu'il y ait de nouveaux gratte-ciel à Batoumi, nous avons pu, au cours de notre séjour, apprécier la richesse de la culture et des traditions très présentes sur place, mais aussi la façon dont les Géorgiens veulent les partager avec les visiteurs.

Journaliste • Naomi Lloyd

Partager cet article

À découvrir également

La renaissance de la calligraphie géorgienne

L'Adjarie en Géorgie enrichit son offre dans le tourisme durable

Nouvelle attraction touristique en Géorgie : un pont de verre en forme de diamant