Aurores boréales, saunas et grottes de glace : voyager dans le nord en hiver peut être magique

Explorez les grottes de glace du Vatnajokull, en Islande.
Explorez les grottes de glace du Vatnajokull, en Islande. Tous droits réservés Canva
Par Beth J Harpaz avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Il peut faire froid et sombre, mais les voyages dans les régions du nord, durant l'hiver, peuvent réserver leur lot de magie.

PUBLICITÉ

Vous prévoyez de partir en voyage cet hiver ? Oui, il est tentant de chercher des endroits ensoleillés où l'on peut s'allonger sur une plage ou jouer au golf. Mais certaines de mes vacances d'hiver préférées se sont déroulées dans des destinations septentrionales, aux périodes les plus froides et les plus sombres de l'année. 

Je ne fais pas de ski, donc je ne cherche pas la poudreuse. Mais j'ai vu des aurores boréales en Alaska, j'ai exploré une grotte de glace en Islande et je suis resté dehors par -7°C pour observer les grues en migration dans le Nebraska.

Je suis allé à Détroit en décembre, au Canada pour Noël, en Finlande en février. Et j'ai emmené des visiteurs dans ma ville natale, New York, en janvier, lorsque les foules des fêtes sont parties et que les prix sont plus bas.

Voici quelques conseils et idées pour préparer un voyage au cœur de l'hiver.

2024 est la période la plus propice à l'observation des aurores boréales

Les aurores boréales ont un cycle de 11 ans et l'année 2024 est proche du pic de ce cycle. Bien sûr, rien ne garantit que vous verrez une aurore boréale, mais c'est au moins une bonne année pour essayer.

L'Islande, l'Alaska et les régions septentrionales de la Scandinavie et du Canada sont tous des endroits propices à l'observation, mais renseignez-vous sur les données météorologiques concernant la couverture nuageuse dans des destinations spécifiques. Vous ne pouvez pas voir d'aurores boréales dans un ciel nuageux.

Lorsque mon fils avait 9 ans, nous avons pris l'avion pour Fairbanks, en Alaska, en février, pour assister au festival de sculpture sur glace (cette année, du 17 février au 31 mars), puis nous nous sommes rendus à 100 km au nord, à Chena Hot Springs.

La station est un petit monde à part : il n'y a pas de ville, pas de réseau cellulaire, le wifi est limité et les repas sont servis avec des produits provenant de serres. Nous avons visité le musée de la glace, fait du traîneau à chiens et de la motoneige, trempé dans une piscine extérieure chauffée par géothermie, et oui, nous avons vu une aurore.

Les lumières de la ville rendent difficile l'observation des aurores boréales, mais lors d'un récent voyage à Reykjavik, en Islande, mon mari et moi avons simplement conduit notre voiture de location jusqu'à une promenade au bord de l'eau où les gens se rassemblent tous les soirs pour scruter le ciel. La vue y est opposée à la ville, et notre détour a porté ses fruits : nous avons vu des aurores, même si ce n'est que brièvement.

Les aurores boréales devraient être fortes en 2024
Les aurores boréales devraient être fortes en 2024Canva

Plongez dans des saunas et des grottes de glace en Finlande et en Islande

Tout voyage organisé dans l'espoir d'apercevoir une aurore boréale doit comporter d'autres aventures. En Finlande, vous voudrez visiter les cafés chaleureux d'Helsinki, ainsi que la place du marché et la vieille halle, et, bien sûr, les saunas. Le sauna Loyly est perché au bord de la mer Baltique, alors n'hésitez pas à plonger dans les eaux glacées pendant votre séjour.

Juste à côté d'Helsinki, vous pouvez rencontrer et nourrir des rennes au parc national de Nuuksio, mais pour une véritable aventure, dirigez-vous vers le nord, en Laponie, et réservez un safari à dos de renne. Bien que je ne l'aie pas fait, cette activité plaît à mon âme d'amoureux de l'hiver : flotter sur la glace dans le canal Oravi en Finlande, vêtu d'une "combinaison étanche" spéciale.

L'Islande est célèbre pour ses piscines extérieures, chauffées par des sources géothermiques. Le célèbre Blue Lagoon est actuellement fermé en raison d'une éruption volcanique à proximité, mais les autorités affirment que l'impact de l'éruption est localisé et que le tourisme et les voyages aériens n'en sont pas affectés.

Une grotte de glace dans le parc national du Vatnajokull, en Islande
Une grotte de glace dans le parc national du Vatnajokull, en IslandeCanva

J'ai fait un plongeon dans la piscine géothermique du Lagon secret en parcourant le célèbre cercle d'or islandais, qui comprend également le parc national de Thingvellir, Geysir (qui est en fait un champ de geysers) et l'étonnante chute d'eau de Gullfoss.

Le point fort de notre voyage en Islande a cependant été l'exploration d'une grotte de glace dans le parc national de Vatnajokull. Vous devez être accompagné d'un guide agréé, et ce n'est pas une expédition pour les âmes sensibles.

Des crampons fixés à vos bottes vous donnent la traction nécessaire pour descendre un escalier taillé dans la glace, et vous passez une heure à marcher sous terre autour d'un canal gelé magique, mais claustrophobe, avec des murs de glace bleue et des plafonds de glaçons.

La grotte faisait partie d'un circuit de deux jours sur la côte sud du pays, qui comprenait des paysages d'un autre monde, notamment des glaciers, des volcans, des plages de sable noir et des lagons remplis d'icebergs.

Économiser sur les séjours en ville en janvier

Ce n'est pas pour rien que la ville de New York organise, du 16 janvier au 4 février, la semaine des restaurants avec des menus à prix fixe et des spectacles de Broadway à deux pour le prix d'un : c'est un moyen de stimuler l'activité à une période creuse de l'année.

Les prix des hôtels et des billets de théâtre baissent également en janvier et février. De plus, il est possible d'obtenir des réservations impossibles à obtenir autrement, et les attractions populaires sont moins fréquentées et les files d'attente moins longues.

PUBLICITÉ

Le temps peut être doux lors d'une journée ensoleillée en janvier à Manhattan, mais le froid glacial et la neige ne sont pas rares. Les rues de la ville ne sont pas agréables à parcourir couvertes de neige fondue, mais vous passerez le plus clair de votre temps à l'intérieur à visiter des musées, à assister à des spectacles, à faire du shopping et à vous restaurer.

Les prix et l'affluence sont similaires dans d'autres villes du nord comme Boston, Chicago et Montréal, bien que ces trois villes soient généralement plus froides et plus enneigées que New York. Vérifiez donc les prévisions, portez des bottes chaudes et imperméables, et faites des économies substantielles, y compris sur les billets d'avion, par rapport à des voyages en mai ou en octobre.

Faire New York avec un budget limité en janvier
Faire New York avec un budget limité en janvierCanva

Repérer la faune hivernale dans le parc national de Yellowstone

De nombreux parcs nationaux du nord des États-Unis ferment les routes, les lodges et autres installations en hiver. Mais les visiteurs hivernaux de Yellowstone peuvent séjourner au Old Faithful Snow Lodge ou au Mammoth Hot Springs Hotel et profiter de visites guidées en motoneige, en car de neige, en raquettes ou en ski de fond. Il est plus facile de voir des loups en hiver qu'en été à Yellowstone. Vous pourrez également voir des bisons, des élans, des loutres et d'autres animaux sauvages.

L'observation des oiseaux peut également se faire par temps froid. J'ai fait un voyage dans le Nebraska pour assister à la migration des grues du Canada. C'est le moment où un demi-million d'oiseaux migrateurs s'arrêtent pour se nourrir dans les champs autour de la rivière Platte, près de la ville de Kearney.

La migration commence à la mi-février et atteint son apogée à la mi-mars. Des visites guidées sont proposées, mais il est également facile d'accéder à des sites d'observation publics à Gibbon, Alda et Fort Kearny State Park.

PUBLICITÉ
Repérer les loups à Yellowstone en hiver
Repérer les loups à Yellowstone en hiverCanva

Comment planifier et faire ses bagages pour un voyage par temps froid ?

Les températures varient considérablement dans les destinations nordiques. Les températures hivernales à Reykjavik sont en moyenne de -1 à -4°C, comparables à celles de New York, mais ailleurs en Islande, les routes peuvent être soudainement fermées par des tempêtes hivernales.

Planifiez également vos journées de manière stratégique en fonction du lever et du coucher du soleil. Lorsque mon mari et moi avons visité l'Islande fin novembre, nous avons quitté notre hôtel dans l'obscurité totale à 8 heures du matin pour nous rendre à notre premier arrêt sur le Cercle d'or à 10 heures, lorsque le soleil était enfin visible.

Rappelez-vous le vieil adage : il n'y a pas de mauvais temps, il n'y a que de mauvais vêtements. Pour l'Islande, je n'avais besoin que d'une polaire sous ma parka pour rester au chaud.

Mais pour Fairbanks et Chena en Alaska, j'ai emprunté une combinaison de ski intégrale et acheté sur eBay des bottes d'occasion garanties pour des températures inférieures à zéro. Par ailleurs, les masques N-95 ou les masques en tissu de votre stock pandémique sont un bon moyen de garder le visage au chaud en cas de vent glacial.

J'ai regretté de ne pas avoir apporté de gants imperméables en Islande. Il n'a pas plu, mais les rampes et les cordes le long des chemins escarpés étaient souvent mouillées par de la condensation glacée.

PUBLICITÉ

Un dernier conseil : les pantalons longs et les chaussettes épaisses prennent plus de place dans les bagages que les shorts et les T-shirts. Pour gagner de la place, portez vos bottes dans l'avion. Emballez tout le reste dans des sacs de compression en plastique. Vous n'en reviendrez pas de voir à quel point vos vêtements prennent moins de place une fois que vous aurez scellé ces sacs et chassé l'air qui s'y trouve.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Quelles sont les meilleures villes européennes pour les expatriés ?

"Blue Monday" : comment lutter contre le blues hivernal ?

Taxe de séjour : quels sont les pays où vous devrez payer pour entrer en 2024 ?