Etats-Unis : pas de grand vainqueur lors du 4ème débat entre les candidats républicains

Etats-Unis : pas de grand vainqueur lors du 4ème débat entre les candidats républicains
Tous droits réservés 
Par Fabien Farge avec AFP, Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La course aux primaires qui débute officiellement en février, se poursuit en vue de la désignation du futur candidat à la présidentielle 2016. Pour

PUBLICITÉ

La course aux primaires qui débute officiellement en février, se poursuit en vue de la désignation du futur candidat à la présidentielle 2016.

Pour cette 4ème joute télévisée à Milwaukee, c’est l’immigration qui s’est imposée comme l’un des thèmes de division notamment entre les deux outsiders, le milliardaire Donald Trump et Ben Carson qui monopolisent les sondages.

“Nous sommes un pays de lois. On a besoin de frontières. Nous aurons un mur. Ce mur sera construit et ça marchera. Et si vous pensez que ce mur ne marche pas, demandez donc à Israël. Le mur, ça marche, croyez-moi”, affirme Donald Trump.

Et l’ancien gouverneur de Floride, Jeb Bush, fils et frère de présidents de lui répondre : “12 millions d’immigrants illégaux à renvoyer, 500 000 par mois, ce n’est juste pas possible. C’est également contraire aux valeurs américaines. Et même cette conversation envoie un signal puissant, quand ils entendent cela vous les envoyez directement vers la campagne Clinton”.

Le prochain débat républicain aura lieu le 15 décembre à Las Vegas.
Du côté démocrate, Hillary Clinton et ses deux rivaux se retrouveront dès samedi soir dans l’Iowa pour leur deuxième confrontation télévisée.

Débat républicain, round 4: Un match nul sans éclat https://t.co/Ars07UC9Fwpic.twitter.com/rvkKkLSmXY

— 20 Minutes (@20Minutes) 11 Novembre 2015

Débat républicain : Donald Trump attaqué sur la Syrie et l'immigration https://t.co/cHGIp5uayu

— RC – International (@RCInternational) 11 Novembre 2015

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le président américain a qualifié le Japon et l'Inde de nations "xénophobes"

La police déloge des étudiants propalestiniens de l'université de Columbia

Antisémitisme : la police américaine intervient sur des campus