Iran : forte poussée des réformateurs au Parlement

Iran : forte poussée des réformateurs au Parlement
Par Euronews avec Reuters, AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La politique d’ouverture du président Rohani plébiscitée à Téhéran. Les réformateurs et les modérés font une percée significative aux législatives en

PUBLICITÉ

La politique d’ouverture du président Rohani plébiscitée à Téhéran. Les réformateurs et les modérés font une percée significative aux législatives en décrochant la totalité des 30 sièges de députés en jeu dans la capitale iranienne. Ils étaient jusque-là détenus par les conservateurs.

Ce premier test électoral depuis l’accord sur le nucléaire est une victoire pour les alliés du président Hassan Rohani. Selon des résultats encore partiels, ils disposent pour l’instant de 89 sièges sur les 290 que compte le Parlement, les conservateurs, 93. C’est trois fois plus que lors de la précédente législature.

En #Iran, poussée des alliés du président Rohani aux législatives, pas de majorité claire https://t.co/bw7RLn41hh par afptehran</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/AFP?src=hash">#AFP</a></p>&mdash; Agence France-Presse (afpfr) February 29, 2016

Autre motif de satisfaction pour Hassan Rohani : son élection à l’Assemblée des experts et celle de l’ancien président Rafsandjani. Le camp gouvernemental remporte 15 des 16 sièges en jeu à Téhéran. Cette chambre composée de 88 religieux est chargée de nommer le guide suprême. Elle pourrait être amenée à jouer un rôle déterminant durant son mandat. Le guide actuel, Ali Khamenei, est âgé de 76 ans.

Rouhani allies win most Tehran seats in clerical body: final results on IRNA https://t.co/w4jfVQdi6q

— Reuters Top News (@Reuters) February 29, 2016

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Iran : les gardiens de la révolution ont procédé à des tirs d'essai de missiles

L'Iran lance trois satellites faisant partie d'un programme critiqué par l'Occident

Les frappes aériennes entre le Pakistan et l'Iran pourraient-elles être le début d'une escalade régionale ?