Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

L'oasis de Lyabi-Khauz à Boukhara

L'oasis de Lyabi-Khauz à Boukhara
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Dans l’ancienne cité ouzbek de Boukhara, un lieu invite au repos et à la convivialité : l’ensemble de Lyabi-Khauz, partie intégrante desmonuments inscrits au patrimoine mondial de l’humanité.

Repères

  • Avec une population de plus de 30 millions d’habitants, l’ex-république soviétique est devenue indépendante en 1991
  • Sa superficie totale est de 425 400 km2, les plaines recouvrant les 4/5èmes du territoire
  • La température moyenne en hiver est de -6° Celsius et dépasse 32° l‘été
  • Près de 80 % de la population est d’ethnie ouzbèque et l’Islam est la religion majoritaire à 88 %

Dans cette nouvelle édition de Postcards en Ouzbékistan, nous profitons d’un oasis de quiétude : l’ensemble de Lyabi-Khauz et son étang artificiel se situent au coeur de l’ancienne cité ouzbek de Boukhara.

Maison de thé au bord d’un étang

“Il y avait autrefois une centaine d‘étangs comme celui-ci dans tout Boukhara, explique notre reporter Seamus Kearney. Aujourd’hui, il n’en subsiste que quelques-uns : ce sont des espaces tout trouvés pour se détendre et se réunir entre amis,” précise-t-il.

Cet ensemble dont la construction a débuté au XVIe siècle comporte une maison de thé et plusieurs monuments d’architecture islamique dont une vaste madrasa.

Caravansérails

“Les rues venant des onze portes de la ville menaient toutes à Lyabi-Khauz et à sa maison de thé, précise Dilshod Shamsidinov, guide à Boukhara. Dans le passé, les commerçants en provenance de nombreux pays y faisaient halte dans des caravansérails,” poursuit-il.

Aujourd’hui encore, la maison de thé entretient cette tradition d’hospitalité des caravansérails de l’ancienne Route de la Soie.