Italie: la loi Italicum doit être modifiée

Italie: la loi Italicum doit être modifiée
Par Raphaele Tavernier avec Agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Cour constitutionnelle italienne valide seulement en partie la loi électorale baptisée Italicum.

PUBLICITÉ

La Cour constitutionnelle italienne valide seulement en partie la loi électorale baptisée Italicum. Négociée par Matteo Renzi et conçue pour compléter la réforme constitutionnelle rejetée en décembre par les Italiens, les juges avaient décidé d’examiner la validité de cette loi à la lueur des principaux reproches formulés par plusieurs tribunaux.

Si le premier point concernant l’attribution de 55 % des sièges au parti obtenant au moins 40 % des sièges au premier tour a été validé, il n’en va pas de même pour d’autres points. La Cour a notamment rejeté l’idée que les élections nationales puissent se tenir sur deux tours.

La Cour a également indiqué, qu’une fois modifiée, la loi Italicum pourrait être appliquée dès les prochaines élections législatives. Elles doivent avoir lieu en 2018.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Affaire Bygmalion : six mois ferme pour Nicolas Sarkozy en appel

Azerbaïdjan : le président sortant Ilham Aliyev réélu sans surprise

Au Salvador, la victoire attendue du "dictateur le plus cool du monde"