Jour de colère pour les Palestiniens

Jour de colère pour les Palestiniens
Par Vincent Ménard
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Grève générale et manifestations en Cisjordanie après la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël.

PUBLICITÉ

Tensions exacerbées ce jeudi dans les rues de Bethléem, et dans d'autres localités de Cisjordanie, entre d'un côté des manifestants palestiniens et de l'autre les militaires israéliens. 

Certains y voient déjà le début de la nouvelle "intifada" prônée par le Hamas.

Par ailleurs, suite l'appel à la grève générale lancé par les groupes palestiniens, les rideaux des magasins sont restés baissés et les portes des écoles sont restées fermées dans les territoires occupés.

Les habitants ont placardé des affiches hostiles à Donald Trump, qui a décidé de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël. 

Selon le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, les Etats-Unis sont à présent discrédités pour continuer à jouer le rôle de médiateur de la paix dans la région.

L'armée israélienne a déployé plusieurs centaines de soldats supplémentaires en Cisjordanie et craint des débordements pour vendredi, jour de la grande prière hebdomadaire sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem-Est.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Après six mois de guerre à Gaza, Israël a retiré ses troupes du sud de l'enclave

Des manifestantes bloquent l'autoroute de Tel-Aviv pour demander la libération des otages restants

Raids israéliens sur le sud du Liban, le Hezbollah promet de riposter