EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Des gaz lacrymogènes au parlement kosovar

Des gaz lacrymogènes au parlement kosovar
Tous droits réservés 
Par Laurence Alexandrowicz
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les perturbateurs s'opposaient au tracé de la frontière entre le Kosovo et le Monténégro.

PUBLICITÉ

Ca se passe comme ça, au parlement kosovar. Quand on est pas d'accord, on lance des gaz lacrymogènes. Ce n'est pas la première fois que ça arrive, déjà en 2015 et 2016 des députés d'opposition avaient perturbé des sessions.

Cette fois, les perturbateurs, sans doute la gauche nationaliste du parti Vetevendosje, (les canettes de gaz venaient de leurs rangs) s'opposaient au tracé de la frontière entre le Kosovo et le Monténégro, deux pays qui autrefois faisaient partie de la Yougoslavie.

Ils affirment que 8.000 hectares de pins, de ruisseaux et de pâturages de montagne devraient être cédés par le Kosovo, et ils le refusent. 

Une question épineuse, d'autant plus de l'Union européenne fait pression : sans accord sur la frontière, pas de libéralisation des visas pour les citoyens kosovars, un progrès qu'ils attendent pourtant avec impatience.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Monténégro : quatre personnes tuées dans l'incendie d'un campement rom

Au Monténégro, la crainte d'une montée en puissance des revendications de la minorité serbe

Élections législatives au Monténégro : une page se tourne