DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Road trip post-électoral en Italie

Vous lisez:

Road trip post-électoral en Italie

Road trip post-électoral en Italie
Taille du texte Aa Aa

Notre road trip post-électoral à travers l'Italie continue dans le sud, dans la Basilicata, une région riche en ressources naturelles, mais qui ont transformé ce territoire en un cauchemar pour ses habitants.

"Le succès du mouvement "5 étoiles" dans cette partie de l'Italie s'explique surtout par son intérêt pour la question environnementale, explique notre envoyée spéciale Elena Cavallone. Basilicata a le plus grand incinérateur en Europe et l'un des plus grands gisement de pétrole sur le continent européen.Plusieurs fois il y a eu des infiltrations de pétrole, tant dans le sol que dans l'eau, et les citoyens sont lassés d'être considérés, comme ils le disent eux-mêmes, comme «les ordures de l'Italie»."

Nous rencontrons Sergio, routier, un militant du mouvement "5 étoiles". Pour lui, c'est la seule force politique capable de s'opposer aux groupes d'intérêt qui ont l'intention d'exploiter le territoire :

"Le mouvement c'est le futur, il est proche des citoyens, à leur écoute", dit Sergio Grujic.

Et nombreux sont ceux qui pensent comme lui dans cette région près de Potenza.

" Dans la Basilicata, il y a urgence sur toutes les questions environnementales. Sur le plan social, le problème c'est la désertification. Mais les deux choses sont probablement liées", dit un homme dans un bar.

"Les gens comme nous, remarque une femme, les gens simples ont besoin de résoudre leurs problèmes quotidiens et nous avons vu dans le mouvement "5 étoiles" le seul espoir pour répondre à nos préccupations, avec des choix qui ont du sens."

Dans l'activisme politique Sergio implique toute sa famille. Le camionneur "5 Etoiles" espère que ses enfants suivront ses traces :

"C'est à eux de surveiller les politiciens, dit Sergio, d'être derrière eux pour comprendre ce qu'ils veulent faire, ou plutôt ce qu'ils disent qu'ils veulent faire, et contrôler ce qu'ils vont vraiment faire."