« Boucher n'est pas un métier »

Une manifestante antispéciste devant une boucherie
Une manifestante antispéciste devant une boucherie
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Depuis le début de l'année en France plusieurs dizaines de boucheries ont été détériorées ou aspergées de faux sang par des militants antispécistes.

PUBLICITÉ

Ils veulent dénoncer un « zoocide ». Pour eux, les bouchers sont des meurtriers.

Hier à Paris des militants antispécistes se sont réunis devant plusieurs boucheries, en portant dans les bras des cochonnets morts. Les antispécistes s'opposent à toute hiérarchie entre espèces, notamment entre l'être humain et les animaux.

« Le système industriel ne me convient pas, je ne le cautionne pas et ce n'est pas ce que je fais, tout comme mes confrères artisans », se défend Romain Lebœuf, boucher. « L'artisanat, c'est un savoir-faire. En France, on est garants de ce savoir-faire. Moi aussi parce que je suis Meilleur ouvrier de France. Je peux vous assurer que moins on mange de viande mais plus elle sera bonne, mieux ça m'ira ! »

Des centaines de végétariens sont descendus dans les rues hier à Paris pour appeler, entre autres, à la fin de la maltraitance animale.

Depuis le début de l'année en France plusieurs dizaines de boucheries ont été détériorées ou aspergées de faux sang par des militants antispécistes. Les bouchers se demandent pourquoi eux sont visés plutôt que les supermarchés ou l'industrie agro-alimentaire.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Commission européenne lance une procédure à l’encontre de l’Italie

Au Mexique, des militants font pression pour faire interdire la corrida

Le braquage à l'andalouse a mal tourné : 200 000 euros de Pata Negra, deux suspects interpellés