Royaume-Uni : l'extradition de Vijay Mallya vers l'Inde autorisée

L'homme d'affaires indien est accusé de fraude et de détournement de fonds
L'homme d'affaires indien est accusé de fraude et de détournement de fonds
Par Geremy Charrier
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Royaume-Uni : l'extradition de Vijay Mallya vers l'Inde autorisée. L'homme d'affaires indien est accusé de fraude et de détournement de fonds.

Le tribunal d'instance de Westminster de Londres a tranché. Il autorise l'extradition vers l'Inde de Vijay Mallya, magnat indien de la bière et des transports aériens. Il est soupçonné de fraude et de détournement de fonds dans son pays.

PUBLICITÉ

En 2016, il avait fui au Royaume-Uni, laissant derrière lui plus d'un milliard de dollars de dettes, après avoir emprunté de l'argent auprès de banques publiques. Il prévoyait de renflouer Kingfisher Airlines, sa compagnie aérienne, qui a depuis fait faillite. Il devait aussi utiliser l'argent pour financer son ancienne écurie de Formule 1, Force India. 

Mais l'homme d'affaires indien conteste les accusations portées contre lui et s'oppose à son extradition : "J'ai des droits. Vous avez entendu la juge. Mes avocats vont étudier différentes options. Ensuite, je déciderai d'aller plus loin".

La juge lui reproche de ne pas avoir fait preuve de transparence sur l'utilisation des fonds au moment de contracter les emprunts aux banques. Selon elle, les banquiers avaient été "charmés" par un milliardaire aux allures de "playboy".

Le ministre de l'Intérieur britannique doit maintenant valider l'autorisation de l'extradition de l'Indien. Seulement après, elle pourra prendre effet.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Vijay Mallya, patron de Force India, arrêté à Londres

Les résultats de Kingfisher nous rappellent au bon souvenir de la crise

Le prince William appelle à la cessation des combats à Gaza dès que possible