PUBLICITÉ

A Strasbourg, la vie au ralenti

A Strasbourg, la vie au ralenti
Tous droits réservés 
Par Vincent Ménard
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le marché de Noël est resté fermé ce mercredi et il ne rouvrira pas ce jeudi après l'attentat qui a ensanglanté la ville.

PUBLICITÉ

D'habitude, à cette période de l'année, les abords de la cathédrale de Strasbourg sont noirs de monde, et les touristes venus de France et d'ailleurs se pressent dans les allées ducélèbre marché de Noël.

Mais ce mercredi, les 300 chalets en bois où se vendent vin chaud et spécialités alsaciennes sont restés fermés, au lendemain de l'attentat qui a ensanglanté la ville.

Les visiteurs et les Strasbourgeois ont encore du mal à réaliser ce qui s'est passé.

"On est pris de stupeur, nos premières pensées vont évidemment aux victimes et à leurs proches, puisque les gens viennent pour un moment de festivité. On vient du monde entier ici, il y a deux millions de visiteurs, donc on se dit que c'est juste inouï."

"Le message que je vais faire passer, c'est qu'on doit rester unis face à cette barbarie. On doit tous rester solidaires et ne pas avoir peur."

Le maire de Strasbourg Roland Ries a confirmé que contrairement à ce qu'il espérait, le marché de Noël ne rouvrirait pas ce jeudi.

En l'an 2000 déjà, il avait fait l'objet d'un projet d'attentat, conduisant les autorités à prendre des mesures drastiques pour assurer la sécurité des lieux.

De nombreux policiers sont déployés et les passants sont fouillés avant de pouvoir accéder au centre-ville. 

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Strasbourg : le récit d'une soirée meurtrière

Strasbourg bouclée une partie de la nuit

700 hommes traquent le suspect de l'attaque terroriste de Strasbourg