DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Patinage artistique: James/Ciprès, l'éloge de la patience

Patinage artistique: James/Ciprès, l'éloge de la patience
Taille du texte Aa Aa

L'éloge de la patience et de la persévérance: pour leur neuvième saison en compétition, les Français Vanessa James et Morgan Ciprès ont décroché le titre européen à Minsk en couples, le premier du patinage tricolore depuis près de neuf décennies.

Jeudi encore, ils ont du patienter quelques minutes pour savoir si les doubles tenants du titre continental, les Russes Evgenia Tarasova et Vladimir Morozov qui patinaient en dernière position, allaient leur passer devant.

La délivrance dans les coulisses de la Minsk Arena, après un premier moment fort en émotion dans le "kiss and cry" en attendant le verdict des juges, est soudain arrivée: avec 225,66 points, ils ont dominé les Russes, qui ont du se contenter de 218,82 points.

Plusieurs signes avant-coureurs laissaient toutefois présager d'une telle issue, à commencer par le programme court patiné la veille sans erreur, leur permettant de réaliser leur meilleur score de la saison (76,55) et de prendre la tête, devant des Russes partis à la faute (73,90).

La réaction du public de Minsk jeudi ensuite, dans ce Bélarus voisin et plutôt favorable au couple Tarasova/Morozov, qui a acclamé, debout pour certains, le couple français après son programme libre de toute beauté, le plus abouti de leur hiver (149,11 points).

Les voilà sur la plus haute marche du podium d'un grand championnat, champions d'Europe comme Andrée et Pierre Brunet, le seul couple tricolore sacré au niveau continental en... 1932, une éternité de 87 longues années.

"C'est un sentiment incroyable pour nous ce soir. Pas seulement parce que c'est historique pour la France, mais ça l'est aussi. Cette soirée va rester gravée dans nos mémoires pour le reste de notre vie", a commenté Morgan Ciprès en conférence de presse.

- Et maintenant les Mondiaux -

La collaboration entre Vanessa James et Morgan Ciprès a commencé en septembre 2010, avec des places d'honneur aux Championnats d'Europe (4es en 2013 et 2016, 5es en 2014 et 2015) et un peu loin aux Mondiaux (autour de la 8e place).

Elle a finalement vraiment décollé en 2017: pour leur première saison après le choix de l'exil en Floride pour s'entraîner avec l'Américain John Zimmerman, ils grimpent sur leur premier podium européen (3es), l'objectif affiché au début.

Mais l'appétit venant en mangeant, ils ont commencé à être de sérieux prétendants au podium olympique à Pyeongchang en 2018, où ils finiront à la 5e place. Dans la foulée, ils profitent des retraites internationales des champions olympiques allemands Aljona Savchenko et Bruno Massot, pour prendre le bronze mondial à Milan en mars.

Continuer ou pas, la question est assez vite tranchée au retour d'Italie: le couple français décide de repartir pour une saison au minimum, en sachant que deux des trois couples médaillés aux JO-2018 avaient arrêté, avec le but secret de faire retentir l'hymne national sur un grand championnat.

C'est désormais chose faite, et le meilleur est peut-être à venir pour eux: après avoir battus Tarasova/Morozov à deux reprises en finale du Grand Prix début décembre à Vancouver puis à Minsk jeudi, ils retrouveront les Russes à Saitama mi-mars pour les Championnats du monde.

Au Japon, l'or leur tend les bras, avec toutefois une concurrence relevée des couples chinois Peng Chen et Jin Yang, et peut-être les vice-champions olympiques Sui Wenjing et Han Cong, qui ont patiné à nouveau pour la première fois aux Championnats de Chine fin décembre, mais uniquement leur programme court.

En après-midi chez les messieurs, le sextuple champion d'Europe en titre, l'Espagnol Javier Fernandez a du se contenter de la 3e place du court (91,84) chez les messieurs, dominé par le Russe Mikhail Kolyada (100,49), alors que Kevin Aymoz a réalisé un beau programme (88,02), quatrième.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.