PUBLICITÉ

"Les USA ne cherchent pas la guerre avec l'Iran"', mais ils envoient des troupes au Moyen-Orient

"Les USA ne cherchent pas la guerre avec l'Iran"', mais ils envoient des troupes au Moyen-Orient
Tous droits réservés 
Par Olivier Peguy
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

les Etats-Unis renforcent leur présence militaire au Moyen-Orient. Un message à destination de l'Iran.

PUBLICITÉ

Les Etats-Unis déploient un porte-avions (USS Abraham Lincoln) et des bombardiers supplémentaires au Moyen-Orient.Washington dit vouloir ainsi envoyer un "message clair et indubitable" à l'Iran.

L'annonce de ce déploiement militaire a été faite par le conseiller à la sécurité nationale de la Maison-Blanche, John Bolton.

Dans son communiqué, le "Monsieur sécurité" de Donald Trump précise que cela fait écho à "des indications inquiétantes d'escalade et de mises en garde", sans donner plus de précisions.

Les États-Unis ne cherchent pas la guerre avec le régime iranien, mais nous sommes totalement préparés à répondre à toute attaque, qu'elle soit menée par procuration, par le corps des Gardiens de la Révolution islamique ou par les forces régulières iraniennes.
John Bolton
Conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche

Un responsable américain a déclaré que des troupes avaient reçu pour ordre de se rendre au Moyen-Orient à des fins de "dissuasion" de ce qui a été perçu comme les préparatifs de possibles attaques par l'armée iranienne contre des soldats américains dans la région.

Détérioration des relations entre Washington et Téhéran

Les relations entre les États-Unis et l'Iran se sont détériorées ces deux dernières années.

Donald Trump a décidé en mai 2018 de sortir de l'accord sur le nucléaire iranien signé par son prédécesseur. Il a aussi rétabli des sanctions économiques. Washington a renforcé il y a quelques jours sa campagne de "pression maximale" sur l'Iran en annonçant la fin des dérogations qui permettaient encore à huit pays d'importer du brut iranien sans contrevenir aux sanctions extraterritoriales américaines.

Par ailleurs, le président américain a fait inscrire les Gardiens de la révolution islamique sur la liste américaine des organisations terroristes étrangères.

De son côté, l'Iran vient d'instaurer une loi qui désigne comme "terroristes", tout soldat américain déployé au Moyen-Orient et qualifiant le gouvernement américain de "commanditaire du terrorisme".

- avec AFP et Reuters -

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le chef de l'AIEA cherche à renforcer les contrôles sur le programme nucléaire iranien

Iran : faible participation pour les élections législatives dans le pays

Iran : les gardiens de la révolution ont procédé à des tirs d'essai de missiles