Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Grèce : législatives à risque pour Alexis Tsipras

Grèce : législatives à risque pour Alexis Tsipras
Tous droits réservés
REUTERS/Costas Baltas
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Quelque dix millions d'électeurs sont appelés aux urnes en Grèce ce dimanche. Des élections législatives anticipées dans la torpeur estivale. Un scrutin que le Premier ministre Alexis Tsipras a lui-même provoqué. D'après les sondages, ces élections pourrait mettre un terme à plus de quatre ans de pouvoir pour la gauche radicale.

"Aujourd'hui est un jour pour la démocratie. Les femmes et les hommes grecs décident de l'avenir de leur pays pour les quatre prochaines années, ils décident de leur vie. Les urnes ont ouvert ce matin et elles étaient vides. Donc, la décision de chacun sera déterminante pour le résultat du scrutin" a déclaré le chef du gouvernement sortant après avoir voté.

Son principal adversaire, Kyriakos Mitsotakis, chef du parti conservateur Nouvelle Démocratie, a voté de son côté à Peristeri près d'Athènes. Ce fils d'ancien Premier ministre a promis de relancer l'économie. "Les élections sont une grande célébration de la démocratie. Je respecte le verdict du peuple. Aujourd'hui, les Grecs tiennent le destin de leur pays entre leurs mains et je suis certain que la Grèce aura de beaux lendemains" a-t-il déclaré à sa sortie du bureau de vote.

Reste à savoir si les électeurs se mobiliseront pur cette 3è élection en un mois et demi. "A 7 heures ce matin, les bureaux de vote ont ouvert pour les élections législatives. Le Premier ministre Alexis Tsipras a voulu que le pays aille vers des élections anticipées, deux semaines après que son parti Syriza a subi une cinglante défaite aux élections européennes et aux élections régionales. Tous les partis ont appelé à une participation massive en soulignant l'importance de l'enjeu."