Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Don du sang : pour donner, les hommes homosexuels doivent s'abstenir 4 mois

Don du sang : pour donner, les hommes homosexuels doivent s'abstenir 4 mois
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

C’est encore le parcours du combattant pour un homme homosexuel qui souhaite donner son sang en France.

Mais le chemin sera bientôt un peu moins long. Le ministère de la santé français a annoncé ce mercredi que la période d’abstinence demandée aux hommes gays pour donner leur sang passerait de 12 à 4 mois en 2020.

En 2016, l’instauration de ce délai mettait fin à une interdiction totale mise en place en 1983, au début de l’épidémie du sida, et parce que les risques de transmission du VIH restent plus importants lors de rapports homosexuels.

En revanche, les études scientifiques menées depuis 2016 ont montré que le risque de contracter le VIH lors d'une transfusion n’était pas plus important en abaissant ce délai d’abstinence à quatre mois. Un risque estimé à 1 contamination pour 6,3 millions de dons.

Une étude réalisée par Santé Publique France a aussi montré que la proportion de donneurs homosexuels qui avaient eu plus d'un partenaire au cours des 12 derniers mois était inférieure à celle de la population moyenne.

C'est notamment pourquoi les organisations LGBT continuent de voir cette restriction comme stigmatisante. "Il faudrait s'intéresser aux comportements individuels plutôt qu'à l'orientation sexuelle", explique Jeremy Faledam, co-président de SOS Homophobie.

Car si les personnes hétérosexuelles doivent indiquer si elles ont eu plus d'un partenaire au cours des 4 derniers mois précédant le don de sang, aucune abstinence n'est requise.

Que font nos voisins européens ?

En Europe, de moins en moins de pays conservent l’interdiction pour les hommes homosexuels de donner leur sang.

L'Espagne n'a pas de restrictions particulières concernant l'orientation sexuelle. Même chose en Italie, au Portugal et en Pologne.

En Belgique, en Irlande, en Allemagne, aux Pays-Bas ou en Hongrie, la législation est la même qu'en France actuellement : un an d'abstinence est nécessaire. Le Royaume-Uni a récemment réduit cette période de report à 3 mois.

Seuls des pays tels que l'Autriche ou la Grèce maintiennent une interdiction totale pour les hommes gays.