Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Autriche : Sebastian Kurz à la reconquête du pouvoir perdu

Autriche : Sebastian Kurz à la reconquête du pouvoir perdu
Tous droits réservés
REUTERS/Leonhard Foeger
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

En Autriche, les élections législatives anticipées de ce dimanche devraient remettre en selle Sebastian Kurz, le chancelier sortant.

A 33 ans, le jeune candidat des conservateurs cumule déjà tous les superlatifs.

Non seulement il aura été le plus jeune ministre des affaires étrangères du pays, mais à son arrivée au pouvoir en 2017 il va aussi rajeunir la photo de famille des dirigeants de l'Union européenne.

Surfant sur la vague anti-migrants, adulé par les plus de 60 ans, Sebastian Kurz, est aussi devenu le tout premier chancelier autrichien à avoir été renversé par le parlement.

C'était au printemps dernier : Kurz paye alors le prix fort de son alliance avec le FPO, le parti d'extrême droite discrédité par des déclarations compromettantes du patron du parti sur son financement occulte dans le cadre d'une vidéo tournée sur l'île d'Ibiza.

Mais contre toute attente, la popularité du jeune chancelier n'a pas pas vacillé. Bien au contraire. Il pourrait même améliorer son score de 2017.

Toute la question est de savoir avec qui Sebastian Kurz va-t-il gouverner ? Va-t-il reconduire son alliance avec l'extrême droite ou bien choisira-t-il une coalition hétéroclite avec les verts et les libéraux ?

Prudent durant la campagne, l'ex-chancelier s'est bien gardé d'abattre toutes ses cartes.

Seule certitude : les négociations pour former un nouveau gouvernement pourrait s'éterniser.

Avec Agences