DERNIERE MINUTE

Policiers tués : les enquêteurs ignorent les raisons du passage à l'acte

REUTERS/Philippe Wojazer
REUTERS/Philippe Wojazer
Taille du texte Aa Aa

Les enquêteurs ignorent encore les raisons qui ont poussé ce jeudi cet homme de 45 ans à tuer quatre fonctionnaires, dont trois policiers à coups de couteau sur son lieu de travail, au sein de la préfecture de police de Paris.

L'homme, originaire de Martinique, travaillait à la Direction du renseignement et souffrait de surdité. Il s'était converti à l'Islam il y a 18 mois, et se rendait régulièrement à la mosquée de son quartier, mais ne montrait pas de signe de radicalisation. Il a été abattu par un jeune policier.

"C'est quelqu'un de très calme. Je le voyais aller à la mosquée mais il avait une pratique normale", a rapporté à l'AFP une voisine. Selon des habitants, il avait deux enfants de 9 et 3 ans.

Il "n'avait jamais présenté de difficultés comportementales" ni "le moindre signe d'alerte", a déclaré le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner.

Le parquet antiterroriste n'a pas été saisi à ce stade et une enquête a été ouverte pour homicides volontaires. Les enquêteurs explorent la piste d'un conflit personnel. Une perquisition a eu lieu à son domicile, a indiqué le procureur. Sa femme a été placée en garde à vue.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.