DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Un kangourou mis à mort par un loup... en Belgique

Un wallaby bicolore photographié le 18 août 2016 dans la réserve de Wombeyan Karst, située au sud-ouest de Sydney en Australie.
Un wallaby bicolore photographié le 18 août 2016 dans la réserve de Wombeyan Karst, située au sud-ouest de Sydney en Australie.   -   Tous droits réservés  AP Photo/Rob Griffith
Taille du texte Aa Aa

N'en déplaise à nos amis d'outre-Quiévrain, voici une histoire... belge ! Deux kangourous domestiqués ont été attaqués par un loup vagabond. Bilan chez les marsupiaux : un mort et un blessé. Le canidé, lui a pris la fuite...

Cette scène quelque peu surréelle s'est jouée dans la localité de Baelen, à une soixantaine de kilomètres à l'est d'Anvers. Les kangourous, plus exactement des wallibys qui sont de plus petite taille, se trouvaient dans le jardin de leurs propriétaires. Et détail croustillant, n'oublions pas de mentionner la date, la nuit de Noël.

Le 25 décembre au matin, les propriétaires découvrent l'un des animaux sévèrement blessé, l'autre ayant disparu. Et pour tenter de comprendre ce drame, ils ont appelé un spécialiste. Ce dernier, membre de l'association de protection de la nature Landschap, a déterminé que le bourreau des deux wallibys était sans conteste un loup.

Pour étayer ses dires, cet expert a mis au jour des empreintes de loup, ajoutant qu'il s'agissait peut-être d'August, un animal repéré dans la région depuis mi-2018.

Les jours du walliby blessé ne sont pas comptés. Le marsupial est en bonne santé, selon le spécialiste. Quant à son congénère disparu, il est "probablement mort", consommé "en guise de repas de Noël" par le loup.

En temps normal, August et ses semblables festoient de cerfs ou de sangliers. Mais il arrive parfois que des loups attaquent du bétail, quelle que soit l’espèce concernée, par facilité a indiqué le membre de l'association.

En France, aussi loin de l'Australie que la Belgique, des histoires de kangourous défrayent régulièrement la chronique. Près de Paris, dans le département des Yvelines, une colonie d'animaux bondissants sauvages a proliféré depuis plusieurs dizaines d'années, créant parfois des situations saugrenues.