DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Non, la Première ministre finlandaise ne va pas instaurer la semaine de 4 jours

Sanna Marin, Première ministre de la Finlande
Sanna Marin, Première ministre de la Finlande   -   Tous droits réservés  Pool Photo via AP-CHRISTIAN HARTMANN
Taille du texte Aa Aa

L'information a fait le tour de nombreux médias anglo-saxons et européens en quelques jours : Sanna Marin, 34 ans et Première ministre de la Finlande, et son gouvernement vont instaurer une semaine de travail de 4 jours, ainsi que des journées de 6h.

Une suggestion alléchante et qui flirte avec l'image d'Epinal liant pays nordiques et progressisme social. Mais la réalité est moins rose pour les travailleurs finlandais. C'est ce qu'explique à Euronews Nora Klami, conseillère presse de l'ambassade de Finlande à Paris.

Elle éclaircit la situation : "Cette information a été un peu déformée en cours de route. Au mois d’août 2019, avant de devenir Première ministre, Madame Sanna Marin a présenté une vision du futur où les gens travailleraient soit 4 jours par semaine soit 6 heures par jour, pas les deux en même temps."

L'information a été un peu déformée en cours de route
Nora Klami
Ambassade de Finlande à Paris

Sanna Marin, alors ministre des Transports, avait tenu ces propos lors d'une table ronde à l'occasion des 120 ans du parti social-démocrate à Turku, dans l'ouest de la Finlande. Par conséquent, la semaine de 4 jours en Finlande n'est pas "une mesure qu’elle propose en tant que Première ministre."

C'est d'autant plus le cas que selon David Mac Dougall, journaliste pour le site newsnowfinland.fi qui a dédié un long article retraçant l'origine de la rumeur, qui a écrit "Non seulement [la semaine de 4 jours] n'est pas inclue dans le programme politique du gouvernement finlandais selon plusieurs sources gouvernementales, mais ce n'est pas même pas envisagé dans un horizon lointain."