EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

L'Écosse vote en faveur de protections périodiques gratuites pour toutes

L'Écosse vote en faveur de protections périodiques gratuites pour toutes
Tous droits réservés Euronews
Tous droits réservés Euronews
Par euronews avec Agences
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

"Le programme de précarité menstruelle" et une nouvelle avancée en Écosse. Le Parlement vote en faveur de la gratuité des protections périodiques pour toutes les femmes. Une première dans le monde.

PUBLICITÉ

Une première dans le monde. Le Parlement autonome d'Écosse se prononce en faveur de la gratuité des protections périodiques pour toutes les femmes.

Votée en première lecture par les députés écossais, cette proposition de loi prévoit que des tampons et des serviettes hygiéniques seront désormais distribués gratuitement dans des lieux dédiés, comme par exemple les pharmacies.

Le texte a été adopté par 112 députés. Il n'y a eu aucun vote contre et une seule abstention.

L'Écosse avait déjà franchi un premier pas sur la question en 2018 en devenant la première nation à distribuer gratuitement des protections périodiques à l'école et à l'université. Le pays avait dit alors avoir conscience que les jeunes femmes, et désormais les femmes dans leur ensemble, pouvaient peiner à se procurer ces produits sanitaires de base, faute de moyens.

Pour une femme, en moyenne, l'achat de protections périodiques revient à 12 euros par mois.

Ce programme baptisé « lutte contre la précarité menstruelle » pourrait faire écho en France et être expérimenté prochainement dans les écoles, hôpitaux, et même les prisons.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Irlande du Nord : après deux ans de tumultes, le parlement va reprendre du service

Élections européennes : que veulent les électeurs et que promettent les candidats

Législatives croates : victorieux, les conservateurs à la recherche d'une majorité