DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'école à distance : le difficile apprentissage des enfants roms de Hongrie

euronews_icons_loading
L'école à distance : le difficile apprentissage des enfants roms de Hongrie
Tous droits réservés  Euronews
Taille du texte Aa Aa

Un reportage de Zoltán Siposhegyi, euronews Budapest

En Hongrie aussi, l'école se passe à la maison. Les établissements scolaires sont fermés depuis un mois et demi a cause du coronavirus. Les enseignants font cours par vidéoconférence et les élèves font leurs devoirs à distance.

Mais dans le quartier de Cinevég à Mátészalka, dans l'est de la Hongrie, étudier est encore plus compliqué. Les habitants appellent ce lieu "le quartier des gitans". La plupart des familles n'ont pas d'ordinateur ou de smartphone ici.

Felicia et Amanda sont des élèves intelligentes. La plus jeune veut être officier de police, la plus âgée, infirmière. Mais elles étudient très lentement sans internet. L'école leur envoie chaque semaine les devoirs, à retourner par la poste le vendredi.

"Nous n'avançons pas, constate amèrement Amanda, parce que c'est bien plus compliqué qu'à l'école. Personne ne nous explique ce qu'il faut faire. Les enseignants nous manquent."

Pour la plupart des enfants gitans, l'école ne signifie pas seulement la possibilité de s'instruire, s'évader et de se faire des amis, mais aussi l'assurance de survivre. Les enfants les plus pauvres reçoivent quelques repas gratuits.

Les entreprises locales essaient d'aider les élèves. Grâce à un mouvement caritatif organisé par le maire, 33 enfants ont été équipés.

"Des ordinateurs portables et des tablettes ont été offerts aux enfants dans le besoin", explique Richárd Szabó, travailleur social, qui regrette que les dons diminuent .

La population rom en Hongrie est estimée entre 600 000 et 800 000 personnes. Une communauté qui est de plus en plus la cible du gouvernement nationaliste de Viktor Orban, qui n'hésite pas à exacerber les tensions.