EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Jusqu'ici préservée, Gaza craint l'épidémie de coronavirus

Jusqu'ici préservée, Gaza craint l'épidémie de coronavirus
Tous droits réservés Khalil Hamra/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Tous droits réservés Khalil Hamra/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Par Pierre Michaud
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le nombre de cas a explosé cette semaine dans la bande de Gaza. les célébrations de la fin du ramadan ne devraient pas aider à imposer les gestes barrières.

PUBLICITÉ

L’inquiétude gagne la bande de Gaza à l'heure de célébrer la fin d'un ramadan inédit. Les mosquées ont rouvert vendredi, le déconfinement s'est amorcé et pourtant le territoire jusqu'ici préservé a vu son nombre de cas de coronavirus plus que doubler en quelques jours. Samedi, le premier décès a été enregistré, une femme de 77 ans.

Le retour des résidents bloqué à l'étranger est pointé du doigt alors que la fermeture des frontières avec Israël et l’Égypte avait parfaitement fonctionné. Les 35 nouveaux cas ont été placés en quarantaine et les autorités estiment désomais contrôler la situation. Vendredi, le ministre des Affaires religieuses, Nimer Abou Aon, justifiait l'ouverture des mosquées en qualifiant Gaza "d'endroit le plus sûr pour célébrer l'Aïd et se retrouver pour la prière."

La vie continue presque comme avant dans Gaza. Seules les grands-mères restent confinées, trop affairées à préparer les traditionnels gâteaux qui accompagnent l'Aïd el-Fitr.

Les kaaks en arabe sont de petits biscuits dont raffolent les enfants et qui sont préparés uniquement le jour de la fin du jeûne.

Si les traditions se perpétuent dans les maisons, l'animation est de retour dans les rues de Gaza, comme pour diluer les craintes qu’une épidémie ne paralyse le système de santé déjà surchargé de l'enclave côtière.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Rafah : les réfugiés obligés de quitter des camps qui ne sont plus en "zone sûre"

L'armée israélienne annonce la découverte de trois nouveaux corps d'otages à Gaza

Guerre Israël-Hamas : six Palestiniens tués en Cisjordanie occupée par un tir israélien