DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

11 millions d'Européens ont été contaminés par le Covid-19

euronews_icons_loading
11 millions d'Européens ont été contaminés par le Covid-19
Tous droits réservés  Kay Nietfeld/(c) Copyright 2020, dpa (www.dpa.de). Alle Rechte vorbehalten
Taille du texte Aa Aa

La pandémie de Covid-19 s'emballe. L'Europe compte désormais plus de 11 millions de cas de nouveau coronavirus, des Européens qui sont comptabilisés comme ayant été contaminés par le Covid-19.

Un sombre cap qui entraîne de nouvelles mesures dans la plupart des 27 états membres de l'Union européenne.

En France, le reconfinement appliqué depuis vendredi dernier ne fait pas encore sentir ses effets : près de 3 900 malades sont désormais hospitalisés en réanimation ou en soins intensifs, tandis que le nombre de décès continue de progresser, 854 morts ces dernières 24 heures. Il faut dire qu'il faut généralement deux semaines pour que les mesures de confinement aient un impact.

Entre-temps, les Pays-Bas ont durci leurs mesures sanitaires, annonçant la fermeture pour deux semaines de tous les lieux recevant du public, musées, cinémas et zoos entre autres. Pour le gouvernement néerlandais, le nombre de nouvelles contaminations ne ralentit pas assez vite.

Le Premier ministre Mark Rutte a également lancé cet avertissement :

"Ceux qui pensent encore qu'il est acceptable d'organiser une fête un samedi soir avec 100 personnes ou plus ne doivent pas être surpris si des mesures fortes sont prises à leur encontre."

L'Autriche, qui est encore sous le choc de l'attaque terroriste de Vienne, est devenue, avec la Grèce, le dernier pays du continent européen à imposer des mesures sanitaires restrictives. Instauration d'un couvre-feu et fermeture des musées, théâtres, cinémas, piscines. Mariages, fêtes d'anniversaire et marchés de Noël sont annulés pour les Autrichiens.

En Grèce, certaines villes sont confinées, le pays impose un couvre-feu, tout comme la Belgique ou l'Espagne. L'Allemagne recommande le confinement et a fermé depuis lundi restaurants, bars, installations sportives et culturelles.

L'Italie, elle, s'abstient pour l'heure de remettre en place un confinement, tentant ainsi de sauvegarder son économie.

Mais elle annonce de nouvelles mesures : un couvre-feu national de 22 heures à 5 heures du matin entrera en vigueur dès demain jusqu'au 3 décembre. Le même décret prévoit aussi la division des 20 régions italiennes en trois zones épidémiques : vertes, oranges et rouges avec des mesures sanitaires adaptées.

A l'échelle nationale, les lycées passent à l'enseignement à distance, les musées sont fermées, de même que les centres commerciaux le weekend.

Les transports en commun ne pourront plus accueillir de passagers au-delà de 50 % de leur capacité.

Les croisières sont également annulées à partir de cette date, sauf celles déjà en cours.