DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Il a résisté au Vésuve et aux pilleurs : un char d'apparat quasi intact découvert à Pompéi

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Il a résisté au Vésuve et aux pilleurs : un char d'apparat quasi intact découvert à Pompéi
Tous droits réservés  AP
Taille du texte Aa Aa

Il a résisté à l'éruption du Vésuve et aux pilleurs : ce grand char avec ses éléments en fer, ses décorations en bronze et ses restes de bois minéralisés a été retrouvé quasi intact lors de fouilles au nord de Pompéi, dans le quartier de Civita Giuliana, au-delà des murs de la ville antique.

Cette découverte a été réalisée dans le cadre de la lutte contre les pilleurs de tombes, particulièrement actifs dans cette zone de l'Italie, pleine de trésors archéologiques encore à découvrir.

"C'est une découverte extraordinaire pour l'avancement des connaissances du monde antique" explique Massimo Osanna, directeur du parc archéologique. "Des véhicules de transport ont été trouvés à Pompéi dans le passé, comme celui de la maison de Menandro, ou les deux chars trouvés à la Villa Arianna, mais rien de similaire au char de Civita Giuliana. Il s'agit en fait d'un char d'apparat, probablement le Pilentum, utilisé non pas pour un usage quotidien ou pour le transport agricole, mais pour accompagner les moments festifs, défilés et processions de la communauté".

Le char a été découvert dans un porche devant une écurie où, déjà en 2018, les restes de 3 équidés, dont un cheval attelé, avaient été trouvés, précise le communiqué.

C'est sous la matière volcanique, à 6 mètres de profondeur, que le premier élément du char, une pièce en fer a été découverte en janvier dernier.

Richement décoré et orné de médaillons présentant des scènes érotiques, ce char servait sans doute pour des festivités et des défilés, peut-être aussi pour transporter les mariées vers leurs nouvelles maisons.

"Pompéi continue d'étonner par ses découvertes et continuera de le faire pendant de nombreuses années encore avec ses 20 hectares à fouiller, mais surtout cela montre qu'il est possible de valoriser le parc, d'attirer des touristes du monde entier et en même temps de mener des recherches, des formations et des études" explique Dario Franceschini, le ministre italien de la Culture.

Comme la plupart des sites culturels italiens, Pompéi, ensevelie par l'éruption du Vésuve en 79 après JC, est resté fermé ces derniers mois à cause de la pandémie de Covid et n'a rouvert que le 18 janvier. En 2019, le site avait accueilli plus de 3,9 millions de visiteurs, soit le troisième site le plus visité d'Italie après le Colisée de Rome et le musée des Offices de Florence.

Sources additionnelles • AP