Handicap : retour très attendu dans les salles de sport à Budapest

Handicap : retour très attendu dans les salles de sport à Budapest
Tous droits réservés euronews
Par Gabor Tanacs
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La fondation hongroise Suhanj! a enquêté sur les répercussions de la pandémie pour les personnes handicapées.

PUBLICITÉ

Pouvoir enfin retourner dans une salle de sport : un moment très attendu par beaucoup mais plus encore par les personnes souffrant de handicap. C'est le cas de Zoltán. Ce marathonien est aussi entraîneur à la Fondation Suhanj¨!, à Budapest en Hongrie. Cette organisation accompagne des personnes handicapées dans la pratique du sport. Car l'activité physique augmente la confiance en soi, l'indépendance et favorise également les échanges sociaux. Les mois de confinement ont été particulièrement délétères, selon Zoltan.

"Avant, ma vie était assez mouvementée et du jour au lendemain, j'ai dû être confiné entre quatre murs. Selon mon premier rapport d'hospitalisation, je devais être confiné toute ma vie entre quatre murs. Finalement, c'est ce qui s'est passé l'année dernière. C'était très étrange de ne pas pouvoir sortir et voir mes amis, de ne pas pouvoir m'entraîner, de ne pas participer à des compétitions, cela m'a complètement sorti de mon environnement normal et j'ai dû m'habituer", explique-t-il.

La fondation Suhanj! a mené une enquête sur les répercussions de la pandémie. Et tout n'est pas négatif. Les personnes handicapées disent par exemple avoir constaté davantage de comportements compréhensifs et de soutien dans la société.

"Nous voulions savoir, au-delà des difficultés, comment l'attitude ou la serviabilité des gens dans la rue envers les personnes handicapées avait changé pendant la pandémie", explique Eszter Hermann, porte-parole de la fondation Suhanj!, "les résultats du questionnaire nous ont permis de conclure que l'année dernière a définitivement augmenté le niveau de sensibilité sociale et de serviabilité".

Une note d'espoir pour construire un monde post-Covid plus inclusif.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Hongrie : l'opposition appelle à des élections anticipées en cas de victoire aux européennes

Péter Magyar, le nouveau rival de Viktor Orban a rassemblé des dizaines de milliers de partisans

Les chiens comprennent quand on leur parle, selon une étude