DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Les voisins n'en peuvent plus ! Les terrasses "Covid" se multiplient dans la ville de Madrid

Par Margaux Racaniere  & Carlos Marlasca
euronews_icons_loading
Les voisins n'en peuvent plus ! Les terrasses "Covid" se multiplient dans la ville de Madrid
Tous droits réservés  Euronews
Taille du texte Aa Aa

Le pire cauchemar de Carmen et Ángel n'est qu'à quelques mètres de chez eux. Le bruit des milliers de terrasses autorisées par la mairie de Madrid pour compenser les pertes dues à la pandémie, les empêche d'ouvrir leur fenêtre, même pendant les chaudes nuits d'été.

Nous sommes constamment sur les nerfs. Parce que nous en parlons à nos voisins, en nous demandant si nous devons protester, si nous devons écrire à la mairie... J'ai toujours eu des problèmes d'insomnie, mais ces derniers temps c'est devenu scandaleux.
Carmen Matias
Résidente du quartier de Chamberí

Et ce n'est pas le seul désagrément que rencontrent les habitants de plusieurs quartiers de la capitale espagnole. De nombreuses "terrasses Covid" se sont installées à la place des lieux de stationnement. De quoi agacer les riverains qui ont leurs habitudes dans le quartier.

Pour moi, le problème principal est la question du stationnement, parce que j'habite et je me gare par ici. Maintenant dans ces coins-là, il y a peut-être 150 places de parking en moins.
Gema Albo
Résidente du quartier

En raison de la perte de revenus que beaucoup ont subie, les propriétaires de bars et de restaurants voient plutôt ces aménagements d'un bon œil. D'après le secteur de l'hôtellerie et de la restauration, les terrasses auraient permis de préserver 6 000 emplois.

Que nous puissions garder ces terrasses temporaires jusqu'à ce que les pertes que nous avons subies soient récupérées me semble juste
Gala Burgos
Gérante d'un bar à Madrid

De nombreux voisins soutiennent cette initiative, et même l'idée de la maintenir pour plus longtemps, mais seulement sous conditions. Il faudrait, selon eux, établir une jauge maximale d'occupation des terrasses et plus de régulation des horaires d'ouvertures. Les terrasses madrilènes affichent, en effet, complet depuis la fin du couvre-feu en Espagne en mai dernier.

Limiter la multiplication des terrasses

A Madrid, des associations de quartier ont déjà protesté contre cette situation, similaireà celle que connaissent d'autres villes européennes comme Paris, Rome ou Barcelone. Le Conseil municipal insiste sur le fait qu'ils travaillent sur un règlement pour plafonner le nombre de bars et de restaurants . Les "terrasses Covid" seront, malgré tout, maintenues au moins jusqu'au 31 décembre 2021.

Peut-être faudrait-il établir un pourcentage maximum par rue, par quartier ou par avenue, et c'est précisément ce que les services techniques étudient actuellement. Ce sera reflété dans l'ordonnance des terrasses
Borja Carabante
Délégué à l'environnement et à la mobilité de la mairie de Madrid

Jusqu'au 31 août, les bars et les restaurants de la capitale espagnole peuvent demander l'autorisation d'installer des terrasses sur les parkings publics à côté des trottoirs et des bâtiments.

Nous reprendrons l'activité nocturne lundi prochain, le 21 juin, et les établissements pourront rester ouverts jusqu'à 03h00 du matin.

À partir de cette semaine, les voisins devront peut-être supporter du bruit jusqu'à l'aube. Les bars pourront rester ouverts jusqu’à 1h du matin. Et les Madrilènes pourront aussi se déhancher en boîte de nuit deux heures de plus, jusqu'à 3h, car ces établissements ont rouvert leurs pistes depuis ce 21 juin, après un an de fermeture. Dans tous les cas, les gens rentreront chez eux beaucoup plus tard qu'avant.