This content is not available in your region

Manifestations anti-pass, records de contaminations : le point sur l'épidémie de Covid en Europe

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP, AP
euronews_icons_loading
A g. : manif anti-vaccin à Londres, le 22/01/2022 / A dr. : manif anti-pass vaccinal à Paris, le 22/01/2022
A g. : manif anti-vaccin à Londres, le 22/01/2022 / A dr. : manif anti-pass vaccinal à Paris, le 22/01/2022   -   Tous droits réservés  AP Photo/Alberto Pezzali - Rafael Yaghobzadeh)

Des manifestations anti-pass vaccinal dans plusieurs européens, et dans le même temps, un variant Omicron qui touche toujours plus de monde. Gros plan sur la France, la Suède, la Russie et l'Espagne.

France

Des opposants au pass vaccinal ont défilé dans les rues de plusieurs villes françaises ce samedi, deux jours avant son entrée en vigueur, fustigeant "l'apartheid" imposé selon eux par le gouvernement entre vaccinés et non vaccinés.

A Paris, où quatre manifestations avaient été déclarées, des Gilets jaunes ont défilé dans la matinée. Dans l'après-midi, un cortège de plusieurs centaines de personnes s'est mis en route vers 15H00. D'autres manifestations ont réunis 700 personnes à Aix-en-Provence, 950 à Montpellier ou 1 200 à Marseille, selon les chiffres de la police.

Le pass vaccinal sera déployé lundi en France. Il faudra alors pouvoir justifier pour les plus de 16 ans d'un statut vaccinal pour accéder aux activités de loisirs, restaurants et bars ou transports publics interrégionaux.

Suède

Des rassemblements anti-pass vaccinal étaient aussi organisées ce samedi dans les deux plus grands villes de Suède, Stockholm et Göteborg. Des milliers de personnes y ont participé.

La mobilisation avait été initiée notamment par un groupe baptisé "le Mouvement pour la liberté".

"Nous devons pouvoir décider nous-mêmes de ce que nous voulons faire de notre propre corps", expliquait une des manifestante.

La Suède a introduit le pass vaccinal le 1er décembre. Plus de 83% des Suédois de plus de 12 ans sont entièrement vaccinés.

D'autres manifestations similaires étaient organisées à Helsinki (Finlande), Glasgow (Ecosse) ou encore à Bilbao (Espagne).

Russie

En Russie, un nouveau record quotidien de contaminations a été battu ce samedi : plus de 57 000 nouveaux en 24h, selon les chiffres officiels.

En dépit de ces statistiques préoccupantes et des appels du président Poutine lui-même, la population tarde à se faire vacciner. Moins de la moitié des Russes ont un schéma vaccinal complet, alors même que le pays dispose de plusieurs vaccins de sa propre conception, dont le Spoutnik V.

Espagne

En Espagne, le nombre des contaminations est reparti à la hausse ce samedi, après 3 jours consécutifs de baisse. Les autorités espéraient avoir atteint le pic de la sixième vague, entamée en octobre. Les derniers chiffres viennent doucher cet optimisme.

José Luis Escrivá, ministre de l'Inclusion et de la Sécurité sociale, a indiqué ce samedi qu'environ 10% des personnes inscrites à la sécurité sociale étaient aujourd'hui positives au Covid-19, et donc en arrêt maladie.

Ici comme ailleurs en Europe, c'est le variant Omicron qui se répand à grande vitesse. La pression reste forte sur les hôpitaux, même si, en parallèle, la vaccination continue de progresser. A ce jour, plus de 80% des Espagnols sont complètement vaccinés.

Omicron désormais dominant en Europe

Omicron est désormais le variant du Covid-19 dominant dans l'Union européenne (UE) et dans l'Espace économique européen (EEE), a annoncé l'agence de santé européenne.

"Le type de transmission d'Omicron dans l'UE/EEE est passé de communautaire à dominante", a indiqué le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), basé à Stockholm. L'EEE inclut les 27 pays membres de l'UE, ainsi que l'Islande, le Liechtenstein et la Norvège.