This content is not available in your region

Présidentielle française : ce qu'il faut retenir du débat télévisé Macron-Le Pen

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Emmanuel Macron et Marine Le Pen lors du débat télévisé d'entre-deux-tours
Emmanuel Macron et Marine Le Pen lors du débat télévisé d'entre-deux-tours   -   Tous droits réservés  Ludovic Marin/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.

Marine Le Pen face à Emmanuel Macron : les deux finalistes à l’élection présidentielle française se sont affrontés lors du traditionnel débat télévisé d’entre-deux-tours, mercredi soir. La candidate d’extrême droite et le président sortant ont confronté leur projet pour la France durant près de 2h30 au cours d’un débat animé mais plus discipliné qu’il y a cinq ans, selon l’aveu des deux candidats.

Macron accuse Le Pen de dépendre du pouvoir russe

Abordant l'invasion de l'Ukraine par la Russie, Emmanuel Macron a accusé Marine Le Pen de dépendre du pouvoir de Vladimir Poutine, à qui elle avait rendu visite après l’annexion de la Crimée :"Pour notre pays, c'est une mauvaise nouvelle, parce que vous dépendez du régime russe et vous dépendez de Poutine. Parce que quelques mois après avoir dit ça (propos sur l`annexion de la Crimée, ndlr), Mme Le Pen vous avez contracté un prêt en 2015 auprès d`une banque russe, la First Czech-Russian Bank, qui est proche du gouvernement, en septembre 2014, et vous avez ensuite refacturé ce prêt à d`autres acteurs, tout cela est totalement transparent, connu, notifié, notarié, et qui ont ensuite été impliqués dans la guerre en Syrie. Et donc, on ne parle pas aux autres dirigeants, on parle à son banquier quand on parle de la Russie."

LUDOVIC MARIN/AFP
Marine Le Pen brandissant une impression d'un tweet, lors du débat présidentiel, le 20 avril 2022LUDOVIC MARIN/AFP

Et lorsque Emmanuel Macron l'a critiquée pour avoir été "l'une des premières responsables politiques européennes, dès 2014, à reconnaître le résultat de l'annexion de la Crimée", Marine Le Pen a exhumé, pour sa défense, un tweet qu'elle avait posté en novembre 2014 où elle affirmait "Je soutiens une Ukraine libre, qui ne soit soumise ni aux Etats-Unis, ni à l'UE, ni à la Russie". 

Les deux candidats se sont également affrontés sur la question de l'Union Européenne, le président sortant défendant l’idée d’une Europe plus forte en s’appuyant la gestion de la crise liée à la pandémie du Covid-19, face à la leader du Rassemblement national qui souhaite une réforme profonde pour faire émerger une Alliance Européenne des nations sur fond de souveraineté nationale.

LUDOVIC MARIN / AFP
Emmanuel Macron, lors du débat présidentiel, le 20 avril 2022LUDOVIC MARIN / AFP

Le Pen attaque Macron sur le pouvoir d'achat

Sur le plan intérieur, Marine le Pen a attaqué Emmanuel Macron sur le pouvoir d’achat, thème central de la campagne présidentielle : "Vous vous souvenez que c'est parce que vous avez augmenté les taxes sur le carburant que ça a déclenché d'abord des problèmes de pouvoir d'achat pour les Français, mais aussi la crise des "Gilets jaunes" ? Eh bien, vous avez suspendu cette augmentation, vous l`avez suspendue, vous ne l`avez pas retirée en fait. (Macron dit hors caméra : " Contrairement à ce qui a été voté en 2015 ". C`est tout à fait vrai). Vous ne l`avez pas retiré de la loi, donc ça pourrait éventuellement demain reprendre la trajectoire d`augmentation que vous aviez prévue. Ce que je veux, c'est rendre aux Français leur argent. Vous ne faites que distribuer des chèques une fois de plus, je vous dis que les chèques sont inflationnistes, comme cela a toujours été le cas pour toutes les économies qui distribuent des chèques".

Une audience moindre qu'en 2017

Près de 15,6 millions de téléspectateurs ont regardé le débat de l'entre-deux-tours de l'élection présidentielle sur l'ensemble des chaînes qui le diffusaient mercredi soir, un score inférieur à celui du dernier débat de la présidentielle de 2017, selon les chiffres de Médiamétrie transmis ce jeudi.

PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
Une habitante de Cognocoli-Monticchi en Corse devant sa télévision pour suivre le débat présidentiel le 20 avril 2022PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP

En 2017, près de 16,5 millions de téléspectateurs avaient suivi le débat qui opposait déjà Marine Le Pen et Emmanuel Macron. Cette année, outre TF1 et France 2, chaînes organisatrices, les chaînes d'information et les chaînes parlementaires le diffusaient aussi.

Au total, le débat a totalisé une part d'audience de 68,3% toutes chaînes confondues.

Selon les derniers sondages, Emmanuel Macron devance Marine Le Pen. Les électeurs français n’ont plus que quelques jours pour faire leur choix. Rendez-vous aux urnes ce dimanche