1999-2022 : histoire du G20, le réceptacle des défis mondiaux

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Le G20 en Chine en 2016
Le G20 en Chine en 2016   -   Tous droits réservés  Ng Han Guan/Copyright 2021 The AP. All rights reserved.

Créé en 1999, le Groupe des vingt ou G20 est un forum intergouvernemental visant à favoriser le dialogue entre les principaux acteurs de l'économie mondiale.

Il faut attendre le sommet de Washington en 2008 pour assister à la première réunion des chefs d’État et de gouvernement des pays les puissants.

En 2008, justement, le monde entre dans une période de turbulences**. La crise des subprimes** déclenche le plus important séisme financier mondial depuis le krach boursier de Wall Street en 1929.

2008 est aussi l'année de la guerre éclaire menée par la Russie en Géorgie. Vladimir Poutine est alors Premier ministre. Le président russe se nomme Dmitri Medvedev. Son homologue américain, George W. Bush va bientôt laisser sa place à Barack Obama.

Depuis son origine, le G20 fait office de plateforme commune pour la gouvernance mondiale. Le groupe réunit les pays du G8 (devenu G7 après l'expulsion de la Russie en 2014), l'Union européenne et les nations émergentes : Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud, réunis sous l'acronyme BRICS.

A l'aube du nouveau millénaire, les dirigeants mondiaux veulent empêcher une expansion chaotique des marchés en créant un forum destiné à traiter les questions macroéconomiques, les déséquilibres commerciaux et les tensions géopolitiques. 

Au centre des débats également, les questions liées au droit, à la société ou à l'environnement dans une économie mondialisée. Le but est de réduire les incompatibilités entre les pays en faisant émerger de nouvelles normes.

Mais les intérêts des démocraties s'opposent à ceux des régimes autoritaires, Chine et Russie en tête. D'autant que les défis se superposent : crises du crédit, de la dette, du climat, pandémie et, aujourd’hui, la guerre en Ukraine semblent conduire la mondialisation dans une impasse. De plus, Xi Jinping, au pouvoir depuis bientôt 10 ans en Chine, a marqué un tournant en mettant fin à la politique de la porte ouverte initiée par son prédécesseur Hu Jintao.  

Pour survivre aux crises multiples, le G20 va devoir se renouveler, alors que la mondialisation est bouleversée par une nouvelle guerre froide et par des antagonismes profonds.