Enfants réfugiés ukrainiens, les défis de la scolarisation

Enfants ukrainiens réfugiés dans une école en Roumanie - 05.09.2022
Enfants ukrainiens réfugiés dans une école en Roumanie - 05.09.2022 Tous droits réservés Andreea Alexandru/AP
Par Filipa SoaresEuronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Depuis le début de la guerre en Ukraine, des milliers d'Ukrainiens ont fui vers l'ouest de l'Europe. Parmi eux, plus de 14 000 mineurs sont arrivés sur le sol portugais. Quelle scolarité pour eux ? 📚 Reportage à Espinho dans le nord du pays.

PUBLICITÉ

Depuis le début de la guerre en Ukraine, des milliers d'Ukrainiens ont fui. Parmi eux, plus de 14 000 mineurs sont arrivés sur le sol portugais. Quelle scolarité pour eux ? Reportage à Espinho dans le nord du pays.

Apprendre loin de chez soi, loin de ses repères, c’est le défi lancé à des milliers de jeunes ukrainiens réfugiés. Quand la famille Lukina a fui l’Ukraine il y a près d’un an, la petite dernière était encore dans le ventre de sa mère, Olena.

Son grand frère, Dmytro, il est l'un des 14 000 mineurs arrivés au Portugal. Seuls 32 % d'entre eux fréquentent une école portugaise.

Olena raconte au micro d'Euronews : "en arrivant à l'école portugaise, il avait un peu peur, il n'y avait pas de fille ou de garçon ukrainien, cela le rendait vraiment triste. Il avait aussi beaucoup d'appréhension comme il ne comprend pas le portugais. C'est pourquoi, nous avons décidé de ne pas le traumatiser et de le faire étudier en ligne dans une école ukrainienne".

Taux de scolarisation trop bas

Tous les jours à partir de 6 heures du matin, Dmytro, 10 ans, se connecte à un ordinateur et suit à distance les cours. Il arrive qu’ils soient interrompus par des bombardements ou des coupures de courant.

Souvent le garçon regrette de ne pas être à l'école en Ukraine avec ses camarades. "Oui, j'ai des amis au Portugal. Ils sont Ukrainiens comme moi. Je les ai rencontrés quand je jouais à l'extérieur. Je vais aussi à l'école ukrainienne tous les samedis et j'ai des amis là-bas". 

Mais le nombre de mineurs ukrainiens scolarisés en Ukraine reste bas et préoccupe les autorités. L'Association des Ukrainiens au Portugal y voit plusieurs explications : "_pour certains, l'objectif est de retourner en Ukraine. D'autres vont quand même terminer cette année scolaire à l'école ukrainienne en ligne, et ensuite, en comprenant mieux le portugais,_début septembre, ils iront à l'école portugaise".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Quels pays d'Europe ont les coûts de garde d'enfants les plus élevés et les plus bas ?

Quatre blessés après une attaque au couteau en Allemagne

Serbie : procès des parents du tueur de l'école de Belgrade