EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

L'Ukraine s'attaque à la corruption pour répondre aux exigences de l'UE

Le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy s'adresse aux médias lors d'un sommet de l'UE à Bruxelles.
Le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy s'adresse aux médias lors d'un sommet de l'UE à Bruxelles. Tous droits réservés AP Photo
Tous droits réservés AP Photo
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
Cet article a été initialement publié en anglais

Depuis plusieurs années, l'Ukraine est engagée dans une lutte contre la corruption qui a pris un nouvel élan suite à sa candidature officielle pour rejoindre l'Union européenne.

PUBLICITÉ

Lors de sa visite à Kyiv le 8 avril 2022, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a remis au président ukrainien, Volodymyr Zelensky, une enveloppe aux couleurs des drapeaux ukrainien et européen. Ce dossier marquait ainsi le début de l'aventure européenne de l'Ukraine, qui avait officiellement déposé sa candidature d'adhésion le 28 février 2022, quelques jours après le début de l'invasion russe de son territoire.

Sept conditions à remplir pour rejoindre le club européen

Cependant, avant d'espérer intégrer l'Union européenne, Kyiv doit satisfaire à sept conditions établies par Bruxelles pour entamer les négociations d'adhésion. Parmi celles-ci, la lutte contre la corruption généralisée apparaît comme l'une des plus cruciales.

"L'Ukraine a fait moins de progrès que de nombreux pays d'Europe centrale et orientale en matière de lutte contre la corruption. Et ce n'est que relativement récemment que les institutions ukrainiennes ont été réformées en profondeur pour s'attaquer à des problèmes tels que la corruption judiciaire," explique Ian Bond, directeur de la politique étrangère au think tank Centre for European Reform.

Les défis de la corruption et les progrès réalisés

Actuellement, l'Ukraine se classe parmi les pays européens les plus touchés par la corruption, juste derrière la Russie. Cependant, ces dernières années, le pays a accompli des avancées significatives dans ce domaine.

Avant même de présenter sa candidature pour rejoindre l'UE, l'Ukraine s'était engagée à mettre en place des mesures anticorruption. Les événements tels que les manifestations de 2013 qui ont secoué le pays, l'annexion de la Crimée par Moscou en 2014, ainsi que l'invasion par les forces russes ont contribué à changer les mentalités et ont renforcé la détermination des Ukrainiens à lutter contre la corruption.

"Avant la Révolution de la Dignité, la corruption était plus tolérée par les Ukrainiens. Mais aujourd'hui, nous assistons à des changements profonds qui vont dans le bon sens. Je pense qu'ils ont désormais une tolérance zéro par rapport à la corruption", rapporte Oleksandr Kalitenko, juriste chez Transparency International Ukraine.

Croissance des inquiétudes liées aux aides

Alors que des fonds d'aide affluent dans le pays en raison de la guerre, les préoccupations concernant leur destination se multiplient. L'année dernière, le pourcentage de personnes estimant que la corruption est inacceptable est passé de 40% à 64%.

Malgré les efforts entrepris par Kyiv, notamment en limogeant certains juges et fonctionnaires impliqués dans des affaires de corruption, l'Ukraine demeure toujours derrière la Hongrie, considérée comme le membre le moins performant de l'Union européenne en matière de lutte contre la corruption.

Le désir exprimé par Kyiv d'adhérer à l'Union européenne d'ici deux ans est louable, mais des experts estiment que le pays aura encore besoin de plusieurs décennies pour satisfaire pleinement aux exigences de Bruxelles.

En définitive, la route vers l'adhésion à l'Union européenne sera longue et complexe, mais le pays semble résolu à œuvrer en faveur d'une gouvernance plus transparente et d'un avenir européen.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Escrime : une Ukrainienne affronte une Russe... avant d'être disqualifiée

UE : l'Ukraine salue l'ouverture des négociations d'adhésion

Journée de l'Europe : Roberta Metsola en visite à Kyiv pour rencontrer Volodymyr Zelensky