EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

En France, des soldats ukrainiens apprennent "les fondamentaux du métier"

Jeunes recrues, ces soldats n'en sont pas moins âgés de 40 à 50 ans. Toutes les générations sont mobilisées pour assurer la défense du pays
Jeunes recrues, ces soldats n'en sont pas moins âgés de 40 à 50 ans. Toutes les générations sont mobilisées pour assurer la défense du pays Tous droits réservés Screenshot AFP Video
Tous droits réservés Screenshot AFP Video
Par Euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

A plat ventre, les soldats ukrainiens progressent lentement à l'orée de la forêt en appui d'un groupe d'assaut qui s'empare de la tranchée ennemie: dans un camp militaire en France, ils sont formés au combat avant leur départ pour le front.

PUBLICITÉ

Les tranchées sont plus vraies que nature. Les tirs des armes automatiques résonnent. Des fumigènes sont lancés. Nous ne sommes pas sur le front, mais sur le terrain d'entraînement d'un camp militaire français. Les soldats qui s'y exercent aujourd'hui sont Ukrainiens.

Pendant un mois, ces militaires, sans aucune expérience du front, sont formés aux techniques de l’infanterie française. Un entraînement important pour aider Kyiv à résister aux frappes russes à l'approche de l'hiver.

"Le rôle de la France dans ces programmes de formation est justement de dispenser une formation à l'utilisation des armes et équipements transférés. Mais ce n'est pas tout. Cela implique aussi de partager notre doctrine occidentale. Le rôle de la France dans le cadre de ces formations, c'est justement d'entraîner, entraîner à l'utilisation de l'armement ou des matériels qui sont cédés. Mais pas uniquement. C'est de partager aussi notre doctrine occidentale" explique leLieutenant-colonel Even, chef du détachement des partenariats militaires opérationnels.

"L'essentiel pour nous est avant tout d'apprendre à la troupe partenaire comment manœuvrer, comment se positionner, comment approcher l'objectif pour éviter les tirs fratricides. C'est vraiment l'essentiel, surtout sur un terrain complexe comme celui-ci, avec un réseau de tranchées s'étendant dans plusieurs directions. C'était donc plutôt réussi ce matin. Le point clé pour nous, c'est surtout d'enseigner à la troupe partenaire la manière de manœuvrer, de se mettre en place, d'aborder l'objectif afin d'éviter les tirs fratricides. Ça c'est vraiment le point clé, surtout sur un terrain complexe comme ici avec un réseau de tranchées qui part dans plusieurs directions. Donc là c'était plutôt bien réussi ce matin" ajoute le Capitaine Michel, militaire français supervisant l'exercice de tranchée.

Cette collaboration entre la France et l’Ukraine a permis de former 7 000 soldats cette année. 18 000 personnes ont également été formées par les États-Unis en Allemagne, et 3 000 autres par le Royaume-Uni dans le cadre d’un programme sans précédent depuis la Seconde Guerre mondiale.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ukraine : l’armée russe ne lâche rien, mais les troupes ukrainiennes résistent autour de Bakhmout

La Russie tire un missile sur Kiev après une période de calme

No Comment : French Cancan devant le Moulin Rouge pour la flamme olympique