PUBLICITÉ

Chute du pétrole : BHP-Billiton déprécie ses actifs dans le schiste

Chute du pétrole : BHP-Billiton déprécie ses actifs dans le schiste
Tous droits réservés 
Par Anne Glémarec avec Reuters, AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Aux prix actuels du marché, produire du pétrole de schiste n'est plus rentable. Les faillites et réductions de coûts se multiplient dans l'industrie pétrolière mondiale, destructrice d'emploi.

PUBLICITÉ

BHP-Billiton va déprécier de 7,2 milliards de dollars ses actifs dans le schiste aux Etats-Unis. Le géant minier anglo-australien, premier investisseur étranger du secteur, doit débourser de 40 à 60 dollars pour produire un baril. Or il s‘échange actuellement à moins de 30 dollars.

“ Au vu du seuil de rentabilité de plusieurs grands pays producteurs de pétrole, je pense que l’on peut s’attendre à voir d’autres compagnies recourir aux dépréciations d’actifs pour ralentir le rythme et survivre à l’effondrement actuel du marché pétrolier,” estime Brenda Kelly, chef analyste chez London Capital Group.

Selon Barclays, les investissements de l’industrie pétrolière mondiale dans la prospection et la production devraient chuter de 20 % cette année. Pire, à en croire le consultant en énergie Wood Mackenzie, pas moins de 170 milliards de dollars de projets prévus de 2016 à 2020 ont été reportés voire abandonnés. La facture sociale du pétrole bon marché est déjà lourde : rien que l’an dernier, les faillites et réductions de coûts dans le secteur ont détruit 258.000 emplois à travers le monde.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le commissaire européen en charge de l'Economie assume la priorité donnée au Pacte vert durant le mandat

L'inflation poursuit sa baisse dans l'UE (Commission européenne)

Logement en Europe : dans quels pays y a-t-il le plus de propriétaires ?