Frais de retour : comment faire des économies sur vos achats de Noël ?

De plus en plus de vendeurs facturent des frais de retour. Voici comment payer moins cher
De plus en plus de vendeurs facturent des frais de retour. Voici comment payer moins cher Tous droits réservés Canva/AZemdega
Par Kimberly Palmer, NerdWallet, via AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

De plus en plus de vendeurs facturent des frais de retour. Voici quelques conseils pour les éviter

PUBLICITÉ

Si vous faites partie de ceux qui retournent ou échangent des cadeaux après les fêtes, préparez-vous à ce que les retours soient un peu différents cette année.

"Les consommateurs auront du mal à s'y retrouver", déclare Trae Bodge, experte en shopping, "les politiques de retour sont très disparates". Le plus grand changement, ajoute-t-elle, est que de plus en plus de vendeurs facturent des frais pour le retour des produits.

Selon David Morin, vice-président de la stratégie client chez Narvar, qui gère l'expédition, le suivi et les informations sur les retours après achat pour les détaillants en ligne, environ 40 % des vendeurs en ligne et en magasin facturent des frais de retour cette année, contre 31 % l'année dernière.

Ces frais de retour ou de restockage sont généralement compris entre 3,99 $ (3,65 €) et 9,99 $ (9,13 €), précise-t-il.

La bonne nouvelle, c'est qu'il existe des moyens de minimiser les frais de retour et, dans certains cas, de les éviter complètement. Voici ce que les experts recommandent.

Examinez les politiques de retour à l'avance

Étant donné que les politiques de retour des vendeurs varient énormément et que bon nombre d'entre elles ont été modifiées récemment, David Morin recommande de vérifier la politique de retour avant d'effectuer des achats, même s'il s'agit d'un magasin où vous avez déjà fait des achats.

"De nombreux détaillants offrent une période de retour prolongée pendant la saison des cadeaux de Noël, mais il faut toujours lire les petits caractères", ajoute-t-il.

Selon Samantha Gordon, rédactrice en chef de Consumer Reports, les délais de retour sont souvent plus courts que les années précédentes : "De nombreux détaillants ont prolongé leur politique de retour pendant la pandémie, et nous constatons que ces aménagements disparaissent".

Selon Spencer Kieboom, cofondateur et directeur général de Pollen Returns, qui travaille en partenariat avec les vendeurs pour les aider à gérer les retours, l'expérience du retour est déterminante pour que les acheteurs apprécient leur interaction avec le détaillant et deviennent des clients réguliers. C'est pourquoi, dit-il, "je vérifie toujours la politique de retour".

Adhérer au programme de fidélité

L'un des moyens les plus simples d'éviter les frais consiste à adhérer au programme de fidélité d'un détaillant ou d'une marque, qui offre souvent des avantages tels que la gratuité des retours.

Le seul inconvénient ? Cela signifie que vous recevrez des courriels promotionnels sur les soldes et les réductions. Si vous souhaitez limiter le nombre de messages publicitaires envoyés à votre compte de messagerie principal, Trae Bodge suggère de créer un compte de messagerie distinct pour les messages publicitaires.

D'après elle, les avantages des programmes de fidélité l'emportent sur les inconvénients : "Vous pouvez gagner des points pour obtenir des articles gratuits, vous avez accès à des ventes exclusives et à des produits gratuits. C'est une bonne pratique", dit-elle.

Faites le travail vous-même

Les acheteurs peuvent également éviter les frais de retour en apportant eux-mêmes l'article au magasin.

"La plupart des vendeurs sont heureux d'accueillir les consommateurs dans leur magasin", explique David Morin, c'est pourquoi les retours en magasin sont généralement gratuits. Les points de dépôt sont de plus en plus répandus, ajoute-t-il.

Conservez toujours les reçus, les étiquettes et l'emballage d'origine jusqu'à ce que vous sachiez si vous allez retourner l'article.

Avant d'acheter un article, assurez-vous que vous le voulez. Ne vous contentez pas d'acheter ce qui est en promotion
Trae Bodge
Shopping expert

Faites des recherches sur les articles avant de les acheter

Selon Trae Bodge, prendre le temps de choisir le bon article dès le départ peut permettre d'éviter les retours.

"Si vous n'êtes pas sûr de quelque chose, allez dans le magasin en personne pour ne pas prendre de risque", dit-elle.

Samantha Gordon se fait l'écho d'un sentiment similaire : "Avant d'acheter un article, assurez-vous que vous le voulez. Ne vous contentez pas d'acheter ce qui est en promotion".

PUBLICITÉ

De même, si vous achetez un cadeau, réfléchissez bien aux préférences du destinataire avant de faire votre choix.

Prévoyez un budget pour les frais supplémentaires

Les frais de retour étant devenus courants, Trae Bodge recommande de s'y préparer, ainsi que votre budget.

"En fin de compte, vous devrez peut-être payer des frais de retour de 5 à 10 € (4,50 € à 9,15 €) à chaque fois", dit-elle, "et il faut s'attendre à devoir bientôt payer les retours chez tous les vendeurs".

David Morin exprime une opinion similaire : "L'idée des retours gratuits pour tout le monde et tout le temps est probablement une proposition intenable", déclare-t-il, en particulier compte tenu de la prévalence croissante et généralisée des achats en ligne.

Tenir compte de ces frais au moment de l'achat permet d'éviter les surprises ultérieures.

PUBLICITÉ

"Si vous passez une commande en ligne, vous devez adopter un état d'esprit différent en ce qui concerne les retours et savoir que les retours gratuits sont moins probables à l'avenir", ajoute Trae Bodge.

Envisagez plutôt de vendre ou d'offrir à nouveau

Andrea Woroch, experte en économie, explique que si le retour n'est pas possible ou si vous voulez éviter les frais de renvoi, une autre option consiste à offrir l'article en cadeau ou à le vendre en ligne.

Les gens peuvent vendre des vêtements et des accessoires sur Poshmark, des gadgets sur eBay et des jouets ou d'autres biens sur OfferUp ou Facebook Marketplace, dit-elle.

Si vous renouvelez votre cadeau, assurez-vous que le nouveau destinataire appréciera réellement l'objet.

"Ne donnez pas un objet simplement pour vous en débarrasser", conclut Andrea Woroch.

PUBLICITÉ
Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Uber et Deliveroo pourraient bientôt coûter plus cher : êtes-vous prêt à payer ?

Combien les ménages européens arrivent-ils à économiser chaque mois ?

Zone euro : l'inflation à son plus bas depuis juillet 2021 (2,4% en novembre), selon Eurostat