Festival de Cannes 2023 : les films attendus avec impatience !

L'affiche du festival de Cannes 2023
L'affiche du festival de Cannes 2023 Tous droits réservés Cannes Film Festival
Tous droits réservés Cannes Film Festival
Par David Mouriquand
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Le Festival de Cannes commence aujourd'hui. Des stars aux premières prometteuses, voici notre aperçu des 10 films les plus attendus.

PUBLICITÉ

La 76e édition de la quinzaine consacrée au cinéma débute aujourd'hui et le jury présidé par Ruben Östlund aura la lourde tâche de décerner le prix le plus prestigieux à un film parmi une sélection particulièrement étoffée.

La sélection officielle compte de nombreux grands noms, dont l'ancien double lauréat de la Palme d'or Ken Loach (Le vent se lève et Moi, Daniel Blake), Wim Wenders, Nanni Moretti, Nuri Bilge Ceylan et Hirokazu Kore-eda.

La "vieille garde" sera en concurrence avec des noms tels que Wes Anderson et son nouveau film Asteroid City et Todd Haynes avec May December, ainsi qu'avec un nombre record de réalisatrices en compétition.

En effet, sept des 21 titres de la compétition sont réalisés par des femmes, parmi lesquelles Alice Rohrwacher, Catherine Corsini, Jessica Hausner et Catherine Breillat. Il s'agit d'un record historique pour Cannes, qui a été critiqué à plusieurs reprises pour son manque de représentation des sexes, surtout si l'on compare avec la quasi-parité hommes-femmes du Festival du film de Berlin dans sa dernière sélection. C'est un progrès lent, mais c'est un progrès.

Paillettes et glamour

En ce qui concerne les célébrités, la frénésie des paparazzis sera au rendez-vous.

Leonardo Di Caprio et Robert De Niro seront tous deux présents pour le nouveau film de Martin Scorsese, Killers of the Flower Moon. Harrison Ford, Mads Mikkelsen et Phoebe Waller-Bridge feront vraisemblablement le voyage en France pour le dernier volet de la saga Indiana Jones ; Johnny Depp sera lui aussi sur la Croisette puisqu'il est à l'affiche du film d'ouverture, Jeanne Du Barry de Maïwenn ; Jude Law et Alicia Vikander représenteront le drame historique Firebrand (Le jeu de la reine)de Karim Aïnouz.

Et puis il y a Asteroid City, déjà mentionné, avec Tom Hanks, Scarlett Johansson et bien d'autres.

N'oublions pas non plus que Michael Douglas sera présent pour recevoir sa Palme d'or honorifique.

Alors que les 11 jours de célébration du cinéma débutent ce soir avec la cérémonie d'ouverture, voici nos titres en compétition et hors compétition les plus attendus de la prometteuse promotion 2023 :

1) The zone of interest (Compétition)

A24
The Zone of InterestA24

Le réalisateur britannique Jonathan Glazer est, de manière assez surprenante, un nouveau venu à Cannes. Depuis 2000, il nous a offert le film policier acclamé Sexy Beast, le drame Birth interprété par Nicole Kidman et Under The Skin, son chef-d'œuvre, une science-fiction profondément dérangeante qui résonne encore aujourd'hui.

Dix ans plus tard, voici son quatrième long métrage, adapté du roman éponyme de Martin Amis paru en 2014. Il s'agit d'un drame sur l'Holocauste qui raconte l'histoire d'un commandant d'Auschwitz (Christian Friedel, vu dans Amour Fou) et de sa femme (Sandra Hüller, de Toni Erdmann), qui s'efforcent de construire une vie de rêve pour leur famille dans le jardin situé à côté du camp de concentration d'Auschwitz.

Ce long métrage promet d'être l'un des films les plus percutants de cette année. Sa productrice, Ewa Puszczynska, a récemment indiqué qu'il était le seul à avoir été choisi à l'unanimité par le comité de sélection de Cannes. En prime, la musique du film est signée par la merveilleuse Mica Levi, dont la partition discordante et profondément troublante d'Under the Skin est l'une des meilleures bandes originales de film du 21e siècle. Nous sommes impatients de voir ce film.

2) Killers of the Flower Moon (hors compétition)

Apple+TV, Paramount Pictures
The Killers of the Flower MoonApple+TV, Paramount Pictures

Situé dans l'Oklahoma des années 1920, le premier western de Martin Scorsese relate les meurtres réels de membres de la tribu Osage après la découverte de pétrole sur leurs terres. L'affaire a mis à l'épreuve le FBI à ses débuts. La distribution comprend Leonardo Di Caprio, Robert De Niro ainsi que la star de la country Sturgill Simpson et l'ancien leader des White Stripes Jack White.

Selon les rumeurs, le film devrait durer trois heures et quarante-cinq minutes. Espérons que ce test d'endurance cinématographique en vaudra la peine... et que les spectateurs seront dotés d'une vessie robuste et d'un fauteuil confortable.

3) Banel & Adama (Compétition)

Bande annonce de Banel et Adama

Le cinéaste franco-sénégalais Ramata-Toulaye Sy est le seul réalisateur de premier long métrage en lice pour la Palme d'or cette année. Il s'agit d'un véritable exploit, et probablement d'une perspective intimidante. Cependant, au-delà de cet honneur, c'est le postulat du film qui retient notre attention.

L'histoire, qui se déroule dans un village reculé du nord du Sénégal, suit le couple titulaire, qui s'aime d'un amour féroce. Désireux d'avoir un foyer à eux, ils ont décidé de vivre séparés de leurs familles. Lorsque Adama refuse son devoir de sang en tant que futur chef et informe le conseil du village de ses intentions, toute la communauté est perturbée et le chaos s'ensuit.

Le film - une histoire d'amour tragique, comme l'a décrit Toulaye Sy - a été tourné avec une équipe d'acteurs locaux non professionnels et, d'après les photos et les séquences, il semble être une exception luxuriante de la Compétition qui pourrait faire de grandes vagues cette année.

4) Occupied City (projection spéciale)

AP, Atlas Contact
Steve McQueen adapte le livre de son épouse sur l'occupation d'Amsterdam par les nazis.AP, Atlas Contact

Steve McQueen (Shame, 12 Years A Slave) est de retour sur la Croisette avec sa première participation à Cannes depuis son premier film, Hunger, en 2008.

PUBLICITÉ

Son premier long métrage documentaire est basé sur l'ouvrage de sa femme, Bianca Stigter : "Atlas of an Occupied City : Amsterdam 1940-1945". Il explore l'assujettissement de la capitale néerlandaise par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le documentaire, d'une durée de quatre heures et trente minutes, constitue déjà une expérience par sa longueur. Priez pour qu'il y ait un entracte.

5) Indiana Jones et le cadran du destin (hors compétition)

Bande annonce du 5e volet d'Indiana Jones

Dans la cinquième et dernière sortie d'Indy, Harrison Ford, 80 ans, monte les marches du Palais avant de raccrocher son fouet et son fedora cabossé.

James Mangold (Walk the Line, Logan) succède à Spielberg et cette fois-ci, l'aventure de l'archéologue se déroulera autour du recrutement par le gouvernement américain d'anciens nazis pour gagner la course à l'espace.

Phoebe Waller-Bridge est de la partie dans le rôle de la filleule d'Indy, ainsi que Mads Mikkelsen dans le rôle du grand méchant. Et même si le quatrième chapitre - _Indiana Jones et le Royaume du crâne de cristal,_2008 - a été une déception, nous avons hâte de voir comment Ford tirera sa révérence dans la peau de l'aventurier. Et bien sûr, d'entendre le générique emblématique dans une salle de cinéma pleine à craquer !

PUBLICITÉ

6) L'Été Dernier (Compétition)

Getty
La réalisatrice Catherine BreillatGetty

La Française provocatrice Catherine Breillat (Romance, Anatomie de l'enfer) revient à Cannes, alors attendez-vous à une certaine controverse.

Dans L'Été Dernier, Anna (Léa Drucker), avocate de renom spécialisée dans les affaires de maltraitance d'enfants, tombe amoureuse de Théo (Samuel Kircher), le fils de 17 ans de son mari (Olivier Rabourdin), né d'un précédent mariage.

Breillat ayant fait carrière en s'attaquant à des sujets tabous, on peut s'attendre à ce que la réalisatrice de 74 ans repousse encore les limites avec ce qui promet d'être un drame érotique osé.

7) The Old Oak (Le vieux chêne) (Compétition)

AP Photo
Le réalisateur Ken Loach a déjà reçu deux Palmes d'orAP Photo

Ken Loach, habitué de Cannes, se retrouve en territoire familier avec The Old Oak, l'histoire du seul pub qui subsiste dans un ancien village de mineurs du Nord-Est du Royaume-Uni, économiquement ruiné.

Étant donné que Moi, Daniel Blake et son avant-dernier film _Sorry We Missed You_ont été très éprouvants sur le plan émotionnel, nous nous attendons à voir un film percutant. Même si Loach, 86 ans, a promis que ce qui pourrait être son dernier film serait plus réjouissant.

PUBLICITÉ

Ce film pourrait donc bien nous surprendre - même s'il est peu probable que Cannes accorde une troisième Palme au réalisateur.

8) May December (Compétition)

Project Infinity
Natalie Portman et Julianne Moore dans le film May DecemberProject Infinity

Le synopsis du nouveau film de Todd Haynes (Loin du paradis, I'm Not There, Carol) est le suivant : "Vingt ans après leur célèbre histoire d'amour à scandale, Gracie Atherton-Yoo et son mari Joe (de 23 ans son cadet) se préparent à ce que leurs jumeaux obtiennent leur diplôme de fin d'études. Lorsque l'actrice hollywoodienne Elizabeth Berry vient passer du temps avec la famille pour mieux comprendre Gracie, qu'elle doit incarner dans un film, la dynamique familiale s'effrite sous la pression du regard extérieur. Joe, qui n'a jamais digéré ce qui s'est passé dans sa jeunesse, commence à se confronter à la réalité de la vie d'un père célibataire à 36 ans".

Natalie Portman incarne Berry et Julianne Moore joue Gracie. Que vous faut-il de plus ?

9) Asteroid City (Compétition)

Bande annonce d'Asteroid City, le dernier film de Wes Anderson

Qui n'aime pas une bonne dose de fantaisie à la Wes Anderson ?

Après le sous-estimé The French Dispatch, le charmant mais moyen L'île aux chiens et Le Grand Budapest Hôtel (sans doute son meilleur film à ce jour), le réalisateur indépendant situe son dernier long métrage lors d'une convention d'astronomes amateurs, en 1955, dans une ville désertique fictive. Attendez-vous à des rencontres avec des extraterrestres, à des discussions sur la vie et à quelques hommages affectueux à des films de série B.

PUBLICITÉ

L'affiche réunit à la fois des habitués (Jason Schwartzman, Jeffrey Wright, Tilda Swinton, Jeff Goldblum, Willem Dafoe) et des nouveaux venus (Scarlett Johansson, Tom Hanks, Bryan Cranston, Margot Robbie), et n'est rien de moins qu'un coup d'éclat sur le tapis rouge pour les organisateurs du festival.

10) Firebrand (Compétition)

Brouhaha Entertainment, Magnolia Mae Films
Alicia Vikander interprète Catherine Parr dans le film FirebrandBrouhaha Entertainment, Magnolia Mae Films

Le réalisateur algéro-brésilien Karim Aïnouz adapte un roman d'Elizabeth Fremantle après avoir réalisé de nombreux documentaires et expérimentations, ainsi que le méconnu The Invisible Life of Eurídice Gusmão de 2019 - qui a été présenté en première à Cannes dans la sélection "Un certain regard".

Le réalisateur a réuni un casting de stars pour Firebrand, qui met en scène Jude Law dans le rôle d'Henry VIII et Alicia Vikander dans celui de sa dernière épouse, Catherine Parr - la seule à avoir survécu aux penchants du roi pour le divorce et la décapitation.

Le film est décrit comme un "drame historique horrifique". Il pourrait bien s'agir d'un des films à surveiller de près pour le palmarès.

Voilà !

PUBLICITÉ

Pour consulter le programme complet, c'est sur le site du Festival.  Restez connectés à Euronews Culture car nous serons au Festival de Cannes pour vous apporter toutes les dernières nouvelles et critiques de cette 76ème édition !

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Cannes 2023 : des habitués du festival ont foulé le tapis rouge pour cette deuxième journée

Cinéma : Jean-Pierre Jeunet révèle qu'Amélie Poulain était une espionne du KGB

"The Tortured Poets Department", le nouvel album de Taylor Swift : verdict d'Euronews Culture