Chef-d'œuvre ou escroquerie ? La deuxième Joconde exposée en Italie

Chef-d'œuvre ou arnaque ? La deuxième Joconde (à gauche) est exposée à Turin
Chef-d'œuvre ou arnaque ? La deuxième Joconde (à gauche) est exposée à Turin Tous droits réservés AFP / Getty Images
Par David Mouriquand
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Les experts sont divisés sur le sujet de la "Joconde d'Isleworth". S'agit-il d'un original de Léonard de Vinci de qualité supérieure ou d'une copie inférieure ?

PUBLICITÉ

C'est un mystère qui divise les experts depuis des décennies : la "Joconde d'Isleworth" est-elle réelle ?

Oui, au cas où vous ne le sauriez pas, il existe une deuxième version de la Joconde de Léonard de Vinci, qui représente également une femme dans une position similaire - on pense qu'il s'agit de la noble florentine Lisa del Giocondo - et qui semble plus jeune (certains disent plus heureuse) que celle qui se trouve au Louvre, à Paris.

La "Joconde d'Isleworth" est considérée par certains comme une version antérieure de sa célèbre cousine. Elle a été apportée en Angleterre en 1778 et acquise par la famille Montacute. Elle a pris son nom après avoir été achetée en 1913 par le marchand d'art Hugh Blaker, basé à Isleworth, à l'ouest de Londres.

À la mort de Blaker et des membres de sa famille, le tableau a été vendu en 1947 au collectionneur américain Henry Pulitzer, qui a passé une grande partie de sa vie à essayer de prouver qu'il s'agissait d'une œuvre de Vinci. Il a même écrit un livre à ce sujet : "Où est la Joconde ?".

Après le décès de l'associé de Pulitzer, qui avait hérité du tableau, celui-ci a été acquis par un consortium de personnes anonymes, qui l'ont conservé dans le coffre d'une banque suisse pendant 40 ans.

Aujourd'hui, la Mona Lisa Foundation, basée en Suisse, expose l'œuvre à la galerie Promotrice delle Belle Arti de Turin, dans le cadre d'une exposition intitulée "La première Joconde".

Le titre est audacieux, mais la fondation l'assume.

Certains pensent que le portrait a été peint par Léonard de Vinci
Certains pensent que le portrait a été peint par Léonard de VinciAFP

"Nous avons prouvé au-delà de tout doute raisonnable que Léonard a peint deux Joconde, et celle-ci est la seule candidate pour être la seconde", déclare Joël Feldman, secrétaire général de la Fondation Joconde, au journal britannique The Times.

La fondation affirme que la version d'Isleworth a été achevée dix ans plus tôt que celle du Louvre.

L'exposition comprend des présentations multimédias cataloguant les recherches de la fondation sur les origines du portrait, menées pendant plusieurs décennies. "C'est l'occasion de présenter les progrès considérables qui ont été accomplis ces dernières années pour confirmer l'attribution de l'œuvre à Léonard", déclare Joël Feldman dans un communiqué.

La fondation a travaillé avec des scientifiques, tels que John Asmus, de l'université de Californie à San Diego, qui ont effectué des tests suggérant fortement que le même artiste a peint les visages des deux femmes.

Cependant, certains ne sont pas convaincus.

Le professeur Martin Kemp, expert en histoire de l'art très respecté de l'université d'Oxford, affirme que l'œuvre n'est pas celle du maître de la Renaissance.

Dans une interview accordée à Artnet News, il avance que la fondation est "en train d'essayer de promouvoir à nouveau [le portrait]", afin d'augmenter sa valeur.

Martin Kemp insiste sur le fait que "rien n'indique" que l'œuvre est antérieure à La Joconde, et souligne que le portrait a été réalisé sur une toile, alors que Léonard était connu pour ne peindre que sur des surfaces en bois.

Alors, copie ou original ?

La peinture est exposée à l'exposition "Leonardo Da Vinci - La Prima Monna Lisa" à Turin jusqu'au 26 mai 2024.

Sources additionnelles • The Times, Artnet

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Galerie Borghese célèbre l’art de la peinture sur pierre

Une célèbre peinture vandalisée en Russie

Donald Trump doit cesser d'utiliser une chanson de Sinéad O'Connor (héritiers)