EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Donald Sutherland, la star de "Don't Look Now", "M.A.S.H.", "The Hunger Games", est décédé à 88 ans

DOSSIER - Donald Sutherland apparaît aux Oscars à Los Angeles le 4 mars 2018.
DOSSIER - Donald Sutherland apparaît aux Oscars à Los Angeles le 4 mars 2018. Tous droits réservés Jordan Strauss/2018 Invision
Tous droits réservés Jordan Strauss/2018 Invision
Par euronews avec AP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Acteur prolifique qui a joué dans plus de 190 films et séries télévisées, il n'a remporté aucune récompense majeure pour ses rôles au cinéma, mais a gagné deux Golden Globes du meilleur acteur dans un second rôle. Sutherland a reçu un Oscar honorifique en 2017.

PUBLICITÉ

Donald Sutherland, acteur prolifique de cinéma et de télévision dont la longue carrière s'étendait de "M.A.S.H." à "The Hunger Games", est décédé. Il avait 88 ans.

Kiefer Sutherland, le fils de l'acteur, a confirmé la mort de son père jeudi. Aucun autre détail n'était disponible dans l'immédiat.

"C'est avec le cœur lourd que je vous annonce le décès de mon père, Donald Sutherland", a-t-il écrit. "Je pense personnellement que c'est l'un des acteurs les plus importants de l'histoire du cinéma. Il n'a jamais été intimidé par un rôle, qu'il soit bon, mauvais ou laid. Il aimait ce qu'il faisait et faisait ce qu'il aimait, et on ne peut jamais demander plus que cela. Une vie bien vécue".

L'acteur canadien, grand et décharné, avec un sourire qui pouvait être doux ou diabolique, était connu pour ses personnages décalés comme Hawkeye Piece dans "M.A.S.H." de Robert Altman, le commandant de char hippie dans "De l'or pour les braves" et le professeur défoncé dans "American College".

Avant d'entamer une longue carrière d'acteur respecté, Sutherland a incarné le cinéma imprévisible et contestataire des années 1970. Au fil des décennies, Sutherland a montré toute l'étendue de son talent dans des rôles plus policés — mais toujours excentriques — dans "Des gens comme les autre" de Robert Redford et "JFK" d'Oliver Stone.

Plus récemment, il a joué dans les films "Hunger Games" et dans la série limitée de HBO "The Undoing". Il n'a jamais pris sa retraite et a travaillé régulièrement jusqu'à sa mort. "J'aime travailler. J'aime passionnément travailler", a déclaré Sutherland à Charlie Rose en 1998. "J'aime sentir ma main entrer dans le gant d'un autre personnage. Je ressens une immense liberté — le temps s'arrête pour moi. Je ne suis plus aussi fou qu'avant, mais je le suis toujours un peu".

Sutherland a commencé par étudier l'ingénierie à l'université de Toronto, mais il s'est réorienté vers l'anglais et a commencé à jouer dans les productions théâtrales de l'école. Pendant ses études à Toronto, il rencontre Lois Hardwick, une actrice en herbe. Ils se marient en 1959, mais divorcent sept ans plus tard.

Après avoir obtenu son diplôme en 1956, Sutherland s'inscrit à l'Académie de musique et d'art dramatique de Londres pour y étudier l'art dramatique. Il commence à jouer dans des pièces du West End et à la télévision britannique. Après avoir déménagé à Los Angeles, il a continué à se balader jusqu'à ce qu'une série de films de guerre change sa trajectoire.

Son premier film américain est "Les Douze Salopards" (1967), dans lequel il interprète Vernon Pinkley, un psychopathe qui se fait passer pour un officier. En 1970 sortent les films "De l'or pour les braves" et "M.A.S.H.", un grand succès qui propulse Sutherland sur le devant de la scène.

"Il y a plus de défis dans les rôles de personnages secondaires", a déclaré Sutherland au Washington Post en 1970. "Il y a la longévité. Un bon acteur de caractère peut montrer un visage différent dans chaque film et ne pas ennuyer le public".

DOSSIER - L'acteur Donald Sutherland apparaît lors de la première du film "The Burnt Orange Heresy" lors de la 76e édition du Festival du film de Venise, le 7 septembre 2019.
DOSSIER - L'acteur Donald Sutherland apparaît lors de la première du film "The Burnt Orange Heresy" lors de la 76e édition du Festival du film de Venise, le 7 septembre 2019. Arthur Mola/2019 Invision

L'apogée dans les années 70

La carrière de Sutherland en tant qu'acteur principal a atteint son apogée dans les années 1970, lorsqu'il a joué dans les films des plus grands réalisateurs de l'époque - même si ceux-ci n'ont pas toujours fait leur meilleur travail avec lui. Sutherland, qui disait souvent qu'il se considérait comme au service de la vision d'un réalisateur, a travaillé avec Federico Fellini (1976, "Le Casanova de Fellini"), Bernardo Bertolucci (1976, "1900"), Claude Chabrol (1978, "Les Liens de sang") et John Schlesinger (1975, "Le Jour du fléau"). L'une de ses meilleures interprétations est celle d'un détective dans "Klute" (1971) d'Alan Pakula.

Robert Redford, à la surprise de certains, a confié à Sutherland le rôle du père dans son premier film, "Des gens comme les autres" (1980). Le drame de Redford sur une famille de banlieue détruite par une tragédie a remporté quatre Oscars, dont celui du meilleur film.

Sutherland a été négligé par l'académie pendant la majeure partie de sa carrière. Il n'a jamais été nommé, mais a reçu un Oscar honorifique en 2017. Il a toutefois remporté un Emmy en 1995 pour le téléfilm "Citizen X" et a été nommé pour sept Golden Globes (notamment pour ses performances dans "M.A.S.H." et "Des gens comme les autres"), en remportant deux - à nouveau pour "Citizen X" et pour le téléfilm "Sur le chemin de la guerre" en 2003.

Le film "Des gens comme les autres" a également marqué un tournant dans la carrière de Sutherland, qui s'est tourné vers des personnages plus mûrs et parfois moins décalés.

Les années 80 sont marquées par une période de déclin, en raison d'échecs tels que la satire "Gas" en 1981 et la comédie "Crackers" en 1984.

Mais Sutherland continue à travailler régulièrement. Il a joué un rôle bref, mais mémorable dans "JFK" d'Oliver Stone (1991). Il a de nouveau joué un patriarche pour Redford dans son film "Six degrés de séparation" (1993). Il a joué le rôle de l'entraîneur d'athlétisme Bill Bowerman dans "Without Limits" (1998).

Au cours de la dernière décennie, Sutherland a de plus en plus travaillé pour la télévision, notamment dans "Sur le chemin de la guerre" de HBO, dans lequel il jouait le secrétaire à la défense du président Lyndon Johnson, Clark Clifford. Pour une carrière lancée par "M.A.S.H.", il s'agit d'une conclusion appropriée, bien qu'ironique.

Sources additionnelles • The Guardian

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Anouk Aimée, célèbre pour "Un homme et une femme", s'est éteinte à l'âge de 92 ans

Les fans de "Friends" en deuil : l'acteur américain Matthew Perry alias Chandler est mort

William Friedkin, réalisateur de "French Connection" et de "L'Exorciste", est mort