EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

The Cube : la sécheresse en Europe alimente la désinformation

Sophia Khatsenkova, Euronews
Sophia Khatsenkova, Euronews Tous droits réservés euronews
Tous droits réservés euronews
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La sécheresse, qui sévit dans de nombreuses régions d'Europe, combinée aux récentes pluies diluviennes localisées alimentent les discours climatosceptiques sur les réseaux sociaux.

PUBLICITÉ

Les vagues de chaleur, les sécheresses et les inondations frappent les pays d'Europe, en particulier l'Italie, l'Espagne et la France qui ont été durement touchées cette année.

La Commission européenne affirme que l'été pourrait être encore plus sec que les précédents.

Mais les climatosceptiques s'emploient activement à minimiser ces phénomènes sur les réseaux sociaux et remettent en cause l'existence du réchauffement climatique.

Nous avons décidé d'analyser certaines des idées fausses les plus répandues ,ainsi que la désinformation autour des sécheresses dans la région.

La première idée reçue, très populaire sur Twitter, est qu'il ne peut y avoir de sécheresse s'il y a eu un épisode récent de pluie, de neige ou même d'inondation. C'est ce qu'il s'est passé récemment dans certaines régions françaises. De nombreux utilisateurs de Twitter, comme par exemple celui-ci, ont déclaré : "Il pleut partout toute la journée, même dans le sud, et il neige dans les Alpes et les Pyrénées. Malgré un mois de mars et d'avril très pluvieux, les médias osent parler de sécheresse et de réchauffement climatique tous les jours."

Nous nous sommes entretenus avec Tom Phillips, éducateur en sciences du climat, qui nous a expliqué pourquoi ce raisonnement est faux : "Si toutes les pluies de l'année tombent le même jour,il y aura une inondation et le reste de l'année, il n'y aura pas de pluie. Vous aurez une sécheresse plus tard dans l'année. De plus, quand il y a une sécheresse, cela durcit le sol et lorsque la pluie tombe, elle s'écoule directement et vous la perdez presque tout de suite."

Le deuxième grand discours de désinformation, que nous avons vu sur Twitter est que les sécheresses, en particulier en Espagne, sont provoquées par l'homme à cause du processus de suppression des barrages dans tout le pays.

Le Cube avait déjà vérifié les faits et nous avons constaté que beaucoup de ces barrages ont été construits il y a plusieurs dizaines d'années et ont été abandonnés ou n'ont plus d'utilité, par exemple, pour fournir de l'eau afin de refroidir une centrale nucléaire.

Ces démolitions sont en fait considérées comme une bonne chose par les experts en environnement car elles permettent aux rivières de retrouver leur débit naturel, elles améliorent la qualité de l'eau et rendent les rivières à nouveau riches en poissons.

Enfin, une théorie conspirationniste, que nous avons souvent vu revenir sur Twitter, est que les sécheresses sont causées par les traînées chimiques des avions qui dissolvent les nuages et empêchent la pluie de tomber.

Tom Phillips explique pourquoi c'est faux : "Lorsque vous voyez ce genre de panache blanc derrière un avion, il s'agit de ce qu'on appelle des traînées de condensation ou traînées de vapeur. Lorsqu'un avion brûle du carburant, de la vapeur d'eau s'échappe à l'arrière. Et si vous avez de l'air humide et de l'air froid, cela forme des nuages."

Il s'agit de nuages d'eau tout à fait normaux. Ils ont un léger impact sur les températures mais ce n'est pas un effet significatif. Et ce n'est pas comme si l'on augmentait le nombre de vols au-dessus des zones de sécheresse.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

"Peindre avec la lumière" ou comment la pollution de l'air devient visible

Le mois de mai bat le record de température mondiale pour le 12e mois consécutif. La Niña apportera-t-elle un temps plus frais ?

L'été le plus chaud jamais connu ? Les experts révèlent ce qui pourrait attendre l'Europe dans les prochains mois