Le premier camion solaire au monde, solution pour décarboner le transport routier ?

Il s'agit du premier camion hybride solaire au monde.
Il s'agit du premier camion hybride solaire au monde. Tous droits réservés Scania
Par Hannah Brown
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Le constructeur suédois Scania a mis au point une remorque de transport équipée de panneaux solaires qui pourrait contribuer à décarboner le transport routier.

PUBLICITÉ

Les transports en Europe représentent environ 25% des émissions de CO2 du continent. Une part importante d'entre elles provient des poids-lourds de transport de marchandises.

Alors que nous ne pouvons nous passer de la livraison de marchandises, sauf si nous voulons des magasins et des supermarchés vides, une question se pose : comment réduire l'impact environnemental de ce mode de transport ?

Euronews Green s'est entretenu avec le constructeur suédois Scania pour en savoir plus sur ses efforts pour résoudre ce problème.

Décarboner la flotte roulante

Un camion produit aujourd'hui est censé avoir une durée de vie comprise 15 et 20 ans, ce qui signifie qu'il y a beaucoup de camions anciens qui circulent en Europe. Il serait quasiment impossible et peu pratique, pour diverses raisons, de retirer tous ces véhicules de la circulation pour les remplacer par les modèles les plus récents et les plus efficaces.

"Nous explorons toutes sortes d'options et les camions à énergie solaire étaient l'une d'entre elles," explique à Euronews, Eric Falkgrim, responsable de la technologie pour la conception des véhicules chez Scania. "Pour ma part, j'ai surtout pensé aux camions électriques à batterie que nous avons aujourd'hui ; il y a dix ou quinze ans, ils étaient trop chers, mais avec l'augmentation de la densité énergétique et la baisse des coûts, tout d'un coup, c'est devenu intéressant," poursuit-il.

"L'idée était la même pour l'énergie solaire : si l'efficacité augmente et que les coûts continuent de baisser, cela vaudra la peine à un moment ou à un autre et c'est ce que nous essayons d'explorer," assure le représentant du constructeur suédois.

Comment fonctionne un camion hybride solaire ?

Ainsi, Scania, en partenariat avec l'université d'Uppsala, a mis au point une remorque recouverte de panneaux solaires.

L'avantage est qu'elle peut être raccordée à un tracteur hybride et agir comme une batterie supplémentaire. Elle peut stocker environ 200 kilowattheures d'électricité, soit environ trois fois plus que le tracteur.

"En outre, vous pouvez bénéficier d'une recharge dynamique - si le soleil est au rendez-vous - et vous rechargez pendant que vous roulez, ce qui est un gros avantage d'avoir les panneaux sur le camion plutôt que sur le bord de la route," explique Eric Falkgrim.

Ce que son équipe essaie encore de perfectionner, et qui rendra son modèle unique, c'est de faire en sorte que la remorque couverte de panneaux solaires serve comme un véhicule électrique à alimentation indépendante. Cela signifie qu'elle pourrait être accrochée à un vieux tracteur à combustion comme à un tracteur hybride moderne.

Les données préliminaires issues de l'essai d'une remorque solaire associé à un tracteur doté d'un moteur à combustion suggèrent qu'elle pourrait réduire la consommation de carburant d'environ 40%.

Quand verrons-nous des camions solaires hybrides sur les routes ?

Les camions solaires hybrides sont actuellement testés sur les routes de Suède et le seront jusqu'en 2024.

Il peut sembler étrange de tester un produit fonctionnant à l'énergie solaire dans un pays très peu ensoleillé en hiver, mais Eric Falkgrim explique que "l'idée était que si cela fonctionne en Suède, cela fonctionnera partout".

"Et si vous allez en Espagne, en Australie ou ailleurs où il fait beaucoup plus beau, vous tirerez évidemment beaucoup plus d'avantages du camion lui-même," renchérit-il.

Selon lui, l'un des principaux défis de ce processus a été de trouver des panneaux solaires adaptés. "La plupart des panneaux sont conçus pour les maisons et pour être placés sur des bâtiments statiques," explique-t-il.

"En étant placés sur un véhicule, le problème est qu'ils sont exposés à la saleté, à la poussière, voire aux branches qui peuvent érafler leur surface," explique le responsable de la technologie avant d'ajouter : "Il y a aussi les vibrations créées par le roulage des camions."

"Les panneaux que nous avons utilisés sont donc très légers, très résistants et très durables," décrit-il. "Mais en plus de cela, il faut également prévoir des dispositifs de sécurité qui, en cas d'accident, ne créent pas de court-circuit avec les panneaux afin que les services de secours ne soient pas exposés à des tensions élevées," insiste-t-il. "Je pense que ces éléments doivent être pris en compte pour une mise à l'échelle de ce type de technologie," conclut-il.

Regardez la vidéo ci-dessus pour en savoir plus sur le premier camion hybride solaire au monde.

Video editor • Joanna Adhem

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Panneaux solaires : le cri d'alarme des fabricants européens face à la concurrence chinoise

Le Royaume-Uni annonce une taxe carbone aux frontières, dans la foulée de l’Union européenne

OceanXplorer : à bord du navire de recherche d'un milliardaire qui explore les abysses