L'action climatique est "une priorité" pour la moitié des électeurs européens

Un drapeau de l'Union européenne flotte à l'extérieur du bâtiment du Parlement aux Pays-Bas.
Un drapeau de l'Union européenne flotte à l'extérieur du bâtiment du Parlement aux Pays-Bas. Tous droits réservés AP Photo/Peter Dejong
Tous droits réservés AP Photo/Peter Dejong
Par Rosie Frost
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
Cet article a été initialement publié en anglais

Si 52 % des électeurs européens pensent que l'action climatique est une priorité, moins d'un tiers pensent que l'UE a eu un impact positif sur la protection de l'environnement.

PUBLICITÉ

La majorité des électeurs européens estiment que la lutte contre le changement climatique est une priorité, selon un sondage exclusif Euronews-Ipsos.

32 % d'entre eux considèrent qu'il s'agit d'une question importante mais non prioritaire et 16 % estiment que c'est une question secondaire.

Dans le cadre de la première enquête paneuropéenne de ce type réalisée avant les élections européennes de juin, 25 916 personnes de 18 pays ont été interrogées sur un ensemble de sujets.

Dans quels pays les électeurs considèrent-ils que l'action en faveur du climat est une priorité ?

Dans les 18 pays couverts par le sondage, 52 % des personnes interrogées estiment que la lutte contre le changement climatique est une priorité. L'analyse des données par pays révèle toutefois un tableau plus complexe.

Le Danemark (69 %), le Portugal (67 %) et la Suède (62 %) sont les pays où le pourcentage de personnes considérant la question climatique comme une priorité est le plus élevé. En outre, 23 % des Danois, 28 % des Portugais et 26 % des Suédois estiment qu'il s'agit d'une question importante mais non prioritaire.

C'est en Pologne, en République tchèque et en Finlande que le pourcentage de personnes interrogées estimant que la lutte climatique est une priorité est le plus faible (34 %).

Les femmes sont légèrement plus nombreuses à déclarer que la lutte contre le changement climatique est une priorité (55 %) que les hommes (49 %).

Le sondage montre également que l'âge n'est pas un facteur significatif sur la question du climat. Environ la moitié des personnes de toutes les tranches d'âge ont déclaré que cette question était prioritaire et près d'un tiers d'entre elles l'ont jugée importante.

L'UE a-t-elle eu un impact positif sur la protection de l'environnement ?

À l'approche des élections européennes, nombreux sont ceux qui font le point sur le bilan de l'UE au cours des cinq dernières années. En ce qui concerne l'action climatique, de nouvelles lois historiques ont apporté des changements majeurs, et des mesures ont été prises visant à réduire les émissions de 55 % d'ici à 2030.

Dans l'ensemble, cependant, seuls 32 % des électeurs pensent que l'UE a eu un impact positif sur la protection de l'environnement au cours des dernières années.

C'est en Roumanie que le taux d'approbation est le plus élevé, près de la moitié des répondants (48 %) estimant que l'UE a eu un impact positif. Les électeurs portugais (47 %) et finlandais (45 %) ont une opinion similaire.

À l'autre bout du spectre, seuls 23 % des Français pensent que l'UE a eu un impact positif sur la protection de l'environnement. 38 % sont neutres sur la question et 39 % pensent que l'UE a eu un impact négatif - le pourcentage le plus élevé de l'ensemble des 18 pays.

Aux Pays-Bas, les personnes interrogées ne sont guère plus confiantes, un quart d'entre elles seulement ayant une opinion positive de l'action de l'UE en matière d'environnement.

La France et les Pays-Bas sont à l'épicentre des récentes manifestations d'agriculteurs à travers l'Europe, qui voient le secteur agricole s'opposer à diverses réglementations et politiques européennes.

Le "Green Deal" européen est au centre des revendications des manifestants, qui affirment que cet accord limite leur activité et rend leurs produits plus chers que les importations en provenance de pays non membres de l'UE.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Sondage Euronews/Ipsos : le RN en tête des intentions de vote en France pour les européennes

Les dirigeants européens sont-ils "dépassés" par le changement climatique ?

Sondage : les migrations climatiques plus préoccupantes que l'invasion russe de l'Ukraine