EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Elections européennes : dernier jour de vote ce dimanche dans 21 pays de l'UE

Une électrice slovaque à Bratislava, samedi 8 juin 2024.
Une électrice slovaque à Bratislava, samedi 8 juin 2024. Tous droits réservés Tomas Benedikovic/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Tomas Benedikovic/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Par euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Euronews se mobilise toute la journée pour suivre cette dernière journée de vote pour désigner les 720 députés qui siégeront au Parlement de Strasbourg.

PUBLICITÉ

Jour J pour quelque 360 millions d'électeurs européens. Le marathon des élections européennes (qui a commencé le 6 juin) se termine ce dimanche dans une dernière salve de votes organisés dans 21 pays de l'UE, dont la France, l'Allemagne, la Pologne et l'Italie (qui a déjà commencé à voter samedi).

Toute la journée, Euronews vous présentera ici les dernières nouvelles du scrutin.

Les bureaux de vote ont ouvert tôt ce dimanche en Hongrie, notamment, et c'est l'Italie qui refermera le bal puisque les derniers bureaux de vote y sont ouverts jusqu'à 23 heures.

Euronews vous apportera toutes les dernières nouvelles et analyses d'experts avec une émission spéciale en direct du Parlement européen à partir de 17 heures CET.

Les premières estimations nationales basées sur les sondages à la sortie des urnes sont attendues à partir de 18 h 15 CET.

Les sondages d’opinion prédisent des gains historiques pour les partis de droite radicale, tandis que les forces centristes et pro-européennes pourraient être mises à rude épreuve.

Un tel résultat pourrait modifier l’équilibre des pouvoirs au sein de la seule institution démocratiquement élue de l’UE et donner aux forces de droite plus d’influence que jamais sur les politiques de l’UE, allant du climat à la migration en passant par le commerce.

L'enjeu est également celui de savoir qui prendra la tête des institutions européennes à Bruxelles, y compris la Commission et le Conseil, alors que les élections devraient déclencher une course aux postes les plus élevés de l'UE.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Viktor Orbán en visite à Berlin sans fanfare

Viktor Orbán accuse Manfred Weber, du Parti populaire européen, d'être "anti-hongrois"

Intempéries en France : les fortes pluies menacent les abeilles