L'Alabama, un État du Sud des États-Unis marqué par la lutte pour les droits civiques

Le pont Edmund Pettus
Le pont Edmund Pettus   -   Tous droits réservés  Euronews
Par Tim Gallagher

L'écrivain et photographe britannique Johny Pitts dont le père est Afro-Américain emprunte la route des droits civiques dans le Sud des États-Unis. Dans cet épisode, il fait étape en Alabama, dans les villes de Montgomery et Selma où se sont déroulés des événements marquants dans la lutte pour la déségrégation.

L'Alabama est une terre de gastronomie, de divertissement et d'histoire du fait de son lien avec le mouvement des droits civiques dans les années 50 et 60. L'Alabama occupe une place particulière dans le cœur et l'esprit des Afro-Américains et de ceux qui luttent pour l'égalité dans le monde entier.

Une perspective différente

Montgomery est connue en tant que "Capitale des Rêves" et ce n'est pas étonnant quand on sait qu'elle abrite des monuments nationaux comme l'église baptiste King Memorial de Dexter Avenue et le Mémorial national pour la paix et la justice.

Euronews
L'église baptiste King Memorial de Dexter AvenueEuronews

L'habitante probablement la plus célèbre de Montgomery dans le passé fut Rosa Parks, la femme qui a déclenché un mouvement quand elle a refusé de céder sa place à un passager blanc dans un bus en 1955.

"Il y a tellement plus dans cette histoire," assure la guide touristique, artiste et militante Michelle Browder qui a aidé à la conception et à la réalisation de la fresque "Black Live Matters" sur une place de Montgomery.

La détermination courageuse de Rosa Parks a entraîné des actions de la part de groupes tels que l'Alabama Christian Movement for Human Rights (ACMHR), mais aussi, bien sûr, de Martin Luther King. Lors de ses visites, Michelle Browder retrace les éléments connus et méconnus de ces actions. Elle souhaite que les visiteurs de la ville ouvrent les yeux sur l'histoire pour que l'injustice de la ségrégation et des lois "Jim Crow" ne se produise pas de nouveau à travers le monde.

"Aller dans tous les musées, c'est bien, mais quand on rencontre les communautés directement, je pense qu'on a une perspective différente," affirme-t-elle.

Euronews
Statue de Rosa Parks à MontgomeryEuronews

Un barbecue pour les libertés

Dans tout Montgomery, on trouve des lieux qui ont servi dans l'ombre, d'espaces communautaires et de lieux de refuge et d'éducation à l'époque de la lutte pour les droits civiques.

Le "Brenda's Bar-B-Que Pit" fait partie de ceux qui existent toujours. Ce barbecue muni d'un puits de cuisson sert une délicieuse cuisine du Sud. 

"Ils tenaient des réunions secrètes ici et donnaient des cours à ceux qui ne savaient ni lire ni écrire," raconte Monique Bethune, copropriétaire et petite-fille de la première propriétaire. La grand-mère de Monique était une militante de premier plan qui a participé à la marche de Selma à Montgomery en 1965.

"C'est plus qu'un barbecue ici," déclare la jeune restauratrice. "C'est un barbecue et un héritage," souligne-t-elle.

Certes, il y a beaucoup à apprendre et à manger dans l'établissement, mais gare à vous si vous demandez la recette de la sauce secrète !

Euronews
Monique Bethune avec la photo de sa grand-mère en tête de la marche de Selma à MontgomeryEuronews

Le pont Edmund Pettus

La ville de Selma, célèbre dans le monde entier, a elle aussi une histoire à raconter puisqu'elle fut le point de départ de la marche de Selma à Montgomery en 1965.

Vous pourrez y visiter le "Coffee Shoppe", à proximité du pont Edmund Pettus. C'est sur ce pont qu'a eu lieu le tristement célèbre "Bloody Sunday" lorsque la police a attaqué des manifestants qui défilaient pacifiquement pour obtenir le droit de vote pour les Afro-Américains.

"Nous avons servi des gens venus de toute la planète," fait remarquer Jackie Smith, propriétaire du Coffee Shoppe. "Cela montre vraiment ce que Selma signifie pour le reste du monde," fait-elle remarquer.

Journaliste • Tim Gallagher