Vous voulez déménager en Europe ? Voici les pays de l'UE qui accordent le plus de citoyennetés

Les pays de l'Union européenne ont accueilli plus de 800 000 nouveaux citoyens en 2021
Les pays de l'Union européenne ont accueilli plus de 800 000 nouveaux citoyens en 2021 Tous droits réservés Canva
Par Charlotte Elton
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Les pays membres de l'UE ont accordé un nombre record de nouvelles nationalités en 2021.

PUBLICITÉ

Les pays de l'Union européenne ont accordé un nombre record de citoyennetés en 2021, selon de nouveaux chiffres. Au total, 827 300 personnes ont obtenu la citoyenneté d'un des États membres de l'UE en 2021, soit une augmentation de 98 300 par rapport à 2020.

Cette augmentation de 14% peut être en partie attribué à la pandémie de COVID-19, mais reflète également une tendance à la hausse par rapport à 2019, où 706 400 nouvelles citoyennetés ont été accordées. 85% de ces nouveaux citoyens n'étaient pas auparavant citoyens d'un autre pays de l'UE.

Quels pays ont accordé le plus de nouvelles citoyennetés en 2021 ?

L'Espagne a accordé le plus grand nombre de nouvelles citoyennetés en 2021, accueillant ainsi144 800 nouveaux résidents.

Le pays était suivi de près par la France et l'Allemagne (130 000 nouveaux citoyens dans chaque pays), l'Italie (121 500) et la Suède (89 400).

Devenir citoyen peut être un processus long et ardu - mais le processus varie à travers les pays de l'Union européenne. 

Si les aspirants sont aisés, plusieurs pays proposent la citoyenneté par des régimes d'investissement. Les personnes qui achètent une propriété en Grèce d'une valeur supérieure à 500 000 € peuvent demander la citoyenneté sept ans après l'achat - tant qu'elles y ont vécu pendant cette période et payé des impôts.

À Malte, la citoyenneté peut être obtenue grâce à un investissement en seulement 18 mois, à condition de pouvoir investi 700 000 € pour l'immobilier.

La plupart des gens deviennent citoyens par la voie plus conventionnelle de la naturalisation - en vivant et travaillant dans le pays pendant plusieurs années.

Canva
La Suède a naturalisé une forte proportion de ses résidents étrangers en 2021Canva

Dans quels pays est-il le plus facile - et le plus difficile - d'obtenir la citoyenneté ?

En 2021, la Suède a accordé 10 nationalités pour 100 non-ressortissants résidents - le taux de naturalisation le plus élevé du bloc. La Suède était suivie par les Pays-Bas (5,4 nationalités pour 100 non-ressortissants résidents), la Roumanie (4,6), le Portugal (3,7) et la Belgique et l'Espagne (2,7 chacun).

Dans certaines parties de l'Europe, l'obtention de la citoyenneté est plus rare, même pour les personnes qui y vivent depuis des années.

La Lituanie n'a accordé que 0,2 citoyenneté pour 100 non-ressortissants résidents, suivie de la Lettonie (0,3), de l'Estonie (0,5) et de la Tchéquie, de la Croatie et de la Slovaquie (0,7 dans chaque pays).

Les règles d'immigration varient considérablement d'un pays à l'autre. En Autriche, par exemple, il faut être résident depuis au moins une décennie avant d'être éligible à la citoyenneté - et il faut savoir parler allemand au niveau du lycée.

Les pays accordent-ils plus de citoyennetés qu'auparavant ?

La plupart des pays accordent plus de citoyennetés que les années précédentes. La France a accordé 43 900 nationalités supplémentaires en 2021 par rapport à 2020.

L'Allemagne a enregistré la deuxième plus forte augmentation (18 800 nationalités supplémentaires en 2021), suivie de l'Espagne (17 700 supplémentaires), de la Suède (9 200 supplémentaires) et de l'Autriche (7 200 supplémentaires).

Cependant, 10 pays de l'UE ont enregistré une diminution du nombre de citoyennetés accordées. L'Italie a accordé 10 300 nationalités de moins en 2021 par rapport à 2020.

La Suède a accordé le plus grand nombre de citoyennetés par rapport à la population locale, à 8,6 pour 1000 personnes, suivie de près par le Luxembourg (7,8 pour 100 personnes) et les Pays-Bas (3,6 pour 1000 personnes). Ceci est différent du "taux de naturalisation" - il compare le nombre de nouveaux citoyens à l'ensemble de la population, et pas seulement aux non-ressortissants résidents.

Qui sont les nouveaux citoyens de l'Union européenne ?

La plupart des nouveaux citoyens européens viennent du Maroc et de Syrie. 86 200 Marocains ont obtenu la citoyenneté européenne dans l'UE, soit 10,4% des nouveaux citoyens. Plus des deux tiers (71%) d'entre eux détiennent la nationalité espagnole ou française.

PUBLICITÉ

Les Syriens sont le deuxième groupe le plus important de nouveaux citoyens (83 500, dont 70% se sont installés en Suède et aux Pays-Bas) et les Albanais (32 300, dont 70 % se sont installés en Italie).

Les Albanais étaient suivis des Roumains (3,5 % du total), des Turcs (3,1%), des Brésiliens (2,5%), des Algériens (2,3%) et des Ukrainiens (2,2%). L'âge médian des nouveaux citoyens de l'UE était de 32 ans. Environ un quart d'entre eux étaient des enfants âgés de 0 à 14 ans.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Italie: suspension des "visas dorés" pour les Russes et les Biélorusses plus d'un an après la recommandation de l'UE

Que sont les "visas dorés" et quels pays de l'UE les délivrent ?

Aéroport de Dublin : la bénédiction des avions remise en question ?