Libye : le "Kandahar de Benghazi", libéré par les forces loyalistes

Libye : le "Kandahar de Benghazi", libéré par les forces loyalistes
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Des sourires et des coups de klaxons pour célébrer une grande victoire en Libye. Des habitants et des combattants côte à côte la nuit dernière après

PUBLICITÉ

Des sourires et des coups de klaxons pour célébrer une grande victoire en Libye. Des habitants et des combattants côte à côte la nuit dernière après la reprise du secteur de Lithi dans le centre de Benghazi. Une zone considérée comme étant l’un des principaux bastions des groupes jihadistes de la ville.
Depuis samedi, les forces loyalistes, sous le commandement du général Khalifa Haftar, menaient une opération qui leur ont permis de reprendre plusieurs secteurs à Benghazi.

#instantané Un Libyen fête la conquête par les forces loyalistes du bastion jihadiste à Benghazi #AFPpic.twitter.com/YwGX3XUsOI

— Agence France-Presse (@afpfr) February 23, 2016

#Libye: les forces des autorités reconnues annoncent la “libération” du bastion jihadiste à Benghazi https://t.co/NSWj5Tmowg

— L'Orient-Le Jour (@LOrientLeJour) 23 Février 2016

La deuxième ville du pays, est le théâtre depuis près de deux ans de combats sanglants entre les forces loyalistes reconnues par la communauté internationale et des groupes armés, dont l’organisation Etat islamique.
La rivalité entre les différentes autorités qui se disputent le pouvoir en Libye a favorisé l’implantation du groupe ultra-radical. Les autorités de l’Est sont reconnues par la communauté internationale, celles de Tripoli sont sous le contrôle d’une coalition de milices, en partie islamistes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

En Ukraine, deux ans d'une guerre sans répit

En Ukraine, pas de répit pour les combattants après deux ans de guerre

En Équateur, l'État impuissant face à la violence